SmartFlower: l’invention qui fera fleurir les panneaux photovoltaïques dans votre jardin.

Partagez!Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

On vient de découvrir un nouveau type de plante. Il s’agit d’une fleur étrange dont les pétales sont des panneaux photovoltaïques et dont la sève est constituée par le courant électrique produit par ces derniers. Elle porte le nom de SmartFlower et devrait constituer une véritable révolution en matière d’autoconsommation électrique.

smartflower-edf-enr

La SmartFlower Original

Copyright: https://www.smartflower.com

  • Un tournesol photovoltaïque pour produire sa propre électricité verte.

La SmartFlower est un générateur solaire d’un nouveau genre construit par la société autrichienne « SmartFlowerTM ». Innovante et intelligente, la SmartFlower devrait révolutionner le petit monde du panneau photovoltaïque en permettant à toute personne possédant un grand jardin de produire et de consommer sa propre électricité.

Dotée d’un tracker solaire (programmé en fonction des coordonnées GPS de la maison du propriétaire) cette machine se comporte comme un tournesol, c’est-à-dire qu’elle tourne sur elle-même sur deux axes (horizontal et vertical) pour suivre la course du soleil dans le ciel. Cette très grande mobilité lui permet de se trouver constamment dans une position optimale pour capter les rayons de notre étoile et ainsi produire bien plus longtemps de l’électricité qu’un panneau photovoltaïque traditionnel fixé sur un toiture.

D’un diamètre total de 4,8 mètres, cette fleur compte 12 pétales (composés chacun de 40 cellules monocristallines contre 36 pour la plupart des modules traditionnels) qui une fois déployés occupent une surface équivalente à 18 mètres carrés (soit à peu près la place occupée par 16 panneaux de 280 Wc sur une toiture). D’une puissance nominale de 2,3 Wc, elle produit entre 3 400 et 6 200 kWh selon la région du monde ou elle se trouve. Sous nos latitudes, elle devrait produire environ 4 000 kWh/an, soit 60% des besoins en électricité d’un ménage de trois personnes.

  • Un bijou de technologie et un objet tendance.

Cette fleur d’un nouveau genre est disponible en deux modèles légèrement différents. La SmartFlower Original est la plus lourde (990 Kg) et la plus sophistiquée des deux versions proposées. En effet, contrairement à sa petite soeur, la SmartFlower POP, elle dispose d’un caisson dans lequel sont abrités les pétales une fois rétractés. La SmartFlower POP (750 Kg) repose quant à elle sur un pylône central fixe et caréné disponible en huit couleurs (fuchsia, turquoise, lavande, safran, océan, aluminium, émeraude et crème). Ses pétales sont également rétractables, mais ne disposent pas d’un logement spécifique.

smartflower_pop_05

La SmartFlower POP

Copyright: https://www.smartflower.com

Un anémomètre mesure continuellement la vitesse du vent pour déterminer le moment ou il est nécessaire de replier les pétales et ainsi éviter tout risque de casse lié aux caprices d’Eole. Lorsque la vitesse du vent dépasse les 15 m/s (54 Kmh), la fleur oriente automatiquement ses pétales à l’horizontale. Au delà des 17,5 m/s (63 Kmh), les pétales sont rétractés et la fleur cesse de produire de l’électricité.

Le pliage et le dépliage quotidien des pétales (à la tombée de la nuit et au lever du jour) permet un nettoyage régulier des cellules photovoltaïques. Ceci évite la perte de puissance rendue inévitable par l’accumulation des poussières sur les panneaux photovoltaïques traditionnels. Ceci permet également de produire de l’électricité après d’importantes chutes de neige, alors que les panneaux placés sur les toits des maisons sont paralysés par épais manteau blanc.

En outre, il faut signaler que le système de pétales mobiles permet une meilleure ventilation des cellules photovoltaïques. En effet, le refroidissement naturel des panneaux permet d’éviter les pertes de puissances liées à leur surchauffe.

  • Un système pratique et transportable.

Distribuée et commercialisée exclusivement par EDF ENR sur le territoire français, elle est livrée clé en main. En effet, il suffit de la brancher sur le tableau électrique de l’habitation qu’elle est censée alimenter en électricité et de la fixer au moyen de plusieurs vis sur un socle en béton qui aura été préalablement construit.

La SmartFlower pourra être aussi facilement démontée qu’elle aura été installée. Il s’agit donc d’un objet qui pourra être emporté par son propriétaire au gré de ses changements de domicile. Un seul bémol, il sera nécessaire de construire une nouvelle fondation en béton lors de chaque déménagement.

Son prix unitaire est actuellement de 20 000 €uros, ce qui en fait un produit hors de portée du grand public. Gageons que son succès auprès des amateurs de nouvelles technologies et des pionniers de l’autoconsommation énergétique contribuera au développement de modèles accessibles au plus grand nombre.

Sources:

http://www.edfenr.com/smartflower?utm_source=Google&utm_medium=SEM&utm_campaign=Smartflower&gclid=CPrQn_2Gj8YCFSIcwwod-ScA4g#/innovation
https://www.smartflower.com/fr/smartflower
http://tecsol.blogs.com/mon_weblog/2015/02/smartflower-la-fine-fleur-de-lautoconsommation.html
http://www.ecoco2.com/blog/11339-smartflower-le-photovoltaique-autrement
http://www.consoglobe.com/smartflower-photovoltaique-autoconsommation-cg
http://cdurable.info/Smartflower-TM-premier-generateur-solaire-intelligent.html
http://lenergeek.com/2015/01/05/planter-un-tournesol-photovoltaique/http://www.batiactu.com/edito/un-tournesol-photovoltaique-a-planter-dans-son-jar-39994.php
http://ericjarrot.free.fr/Smartflower.html
http://www.lechodusolaire.fr/la-smartflower-commence-son-deploiement-a-lyon/
http://www.batiweb.com/actualites/eco-construction/la-smartflower-deploie-ses-petales-photovoltaiques-sous-le-soleil-lyonnais-03-06-2015-26582.html

Partagez!Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Amonra dit :

    Commentaire trouvé sur l’une des sources citées :

     » Pas même un exemplaire réel à présenter. Seulement des images de synthèse, vidéo comprise ! Et contrairement à une centrale au sol normale, pas d’herbe disponible pour les moutons.

    Ce gadget qui va défigurer votre jardin coûte 15.000 livres sterling hors taxes, soit 19.200 euros HT et 23.000 euros TTC pour seulement 3,2 kWc. Alors que le rendement réel est seulement entre 20% et 30% plus élevé qu’un système fixe.

    Une entreprise sérieuse peut vous installer un système complet de 4 kWc en toiture pour 12.000 euros TTC qui produira autant d’électricité pour presque deux fois moins cher.

    Pour moins cher aussi que l’électricité de votre fournisseur habituel, qui vient d’augmenter au 1er janvier 2015.

    http://energeia.voila.net/solaire/solaire_tarif_bleu.htm

    Maintenant, si vous disposez d’un jardin assez grand et êtes un peu bricoleur, vous pouvez faire l’installation vous même. Pourquoi pas sur le toit d’une serre qui vous servira aussi de jardin d’hiver ?  »

    D’accord avec ce commentaire. En fait, ce bidule ne servira que pour faire du verdissement (greenwashing) dans les entreprises qui le mettront dans leurs frais de publicité.

  2. Firon David dit :

    Bonjour , C’est vraiment magnifique , technologiquement bien et esthétiquement.
    J’aimerais en avoir une dans le futur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *