Inde et pollution plastique

Partagez!Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

L’Inde est le pays le plus peuplé du monde après la Chine avec 1,252 millions d’habitants. C’est aussi le pays le plus pollueur du monde après les Etats-Unis et la Chine. L’impact sur l’environnement et, par ricochet sur l’Homme, sont considérables. Pour pouvoir réduire cet impact, des mesures doivent être prises sur différents plans : légal, judiciaire, politique et social. Le plastique, qui se décompose à très longue échelle, porte un préjudice, des plus sérieux, à l’environnement surtout lorsque le traitement de fin de vie des produits afférents n’est pas organisé. Quel est l’état des déchets plastiques en Inde et quelle est la solution préconisée par l’Etat indien ?

L’Inde est déjà touchée par la pollution de manière générale. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 13 des 20 villes les plus polluées en 2016 se trouvent en Inde et la ville la plus polluée sur 1600 analysées est New Delhi. Le plastique est un fléau qui touche particulièrement ce pays, notamment dans l’aspect de la gestiondecharge-inde-bouteilles-plastiques des déchets. En effet, 60% des 8.8 millions de tonnes de déchets plastiques qui sont dans les océans proviendraient d’Inde. De même, la combustion arbitraire de ces produits dans les décharges génère une pollution particulièrement nocive pour la santé. C’est dans ce cadre que le droit indien est intervenu.

Promulguée par le Tribunal National pour l’Ecologie indien, la loi interdisant la combustion arbitraire des déchets plastiques dans les décharges est entrée en vigueur le 1er janvier 2017. Outre les particules nocives pour l’Homme, ces décharges portent de nombreuses atteintes à l’environnement, faune et flore. Ces déchets qui ne se décomposent qu’à très longue échelle risquent d’induire un préjudice de long terme s’ils ne sont pas traités convenablement. Par exemple, les oiseaux peuvent ingurgiter des objets en plastique et en mourir. Les animaux marins sont spécialement affectés : 100 000 succomberaient chaque année du fait de cette pollution. Récemment une baleine échouée sur les côtes norvégiennes a mis en évidence l’ingurgitation de 30 sacs en plastique, ce qui a probablement causé sa mort. Par conséquent, la loi susmentionnée met en place une amende de  $150 pour les marchands ambulants qui se débarrassent d’objets plastiques sur la voie publique et $1700 pour les décharges qui en violeraient les dispositions, notamment en ce qui concerne la combustion des déchets.

En conclusion, l’Inde prend conscience de la gravité suscitée par la mauvaise gestion des déchets, surtout des déchets plastiques ayant un impact de long terme sur l’environnement et particulièrement nocif pour l’Homme en cas de combustion non-contrôlée. Espérons que d’autres dispositions légales voient le jour afin que la problématique de la pollution soit attaquée sur tous les fronts.

 

http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/Inde_population/186987

http://www.comment-economiser.fr/l-inde-interdit-tous-les-objets-plastique-jetables.html

Partagez!Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *