Les Etats-Unis se retirent de l’accord de Paris sur le climat

Partagez!Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

C’est après une longue période de doute que Donald Trump vient, le 1er juin, d’annoncer officiellement le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris. Pour rappel, cet accord faisait suite aux négociations tenues lors de la COP21 à Paris et réunissait 194 pays signataires, dont les Etats-Unis. Il prévoyait de contenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C par rapport au niveau préindustriel. C’est le premier texte de ce type élaboré par l’ensemble des pays de la planète. Bien qu’il n’ait pas de valeur juridique contraignante, c’est un signal fort que le Président Trump vient d’envoyer au reste du Monde.

 

climate-change-2241061_960_720

 

     La déclaration de Donald Trump

C’est dans les jardins de la Maison Blanche à Washington que le Président a annoncé le retrait immédiat de cet accord historique. Selon lui, ce dernier serait trop contraignant pour les Etats-Unis et pas assez pour la Chine. De plus, il ne lui permettrait pas de remplir pleinement son objectif premier : redresser l’économie américaine. Le Président respecte ainsi sa promesse électorale de faire passer les intérêts des industries fossiles avant la sauvegarde de la planète.  Il a cependant affiché sa volonté de négocier un nouvel accord ou de renégocier l’accord de Paris.

Dans cette même allocution, Donald Trump a affirmé avoir été élu « pour représenter les habitants de Pittsburgh, pas de Paris ». En voulant une nouvelle fois jouer la carte de l' »America First », il n’a peut être pas si bien fait. En effet, la réponse du Maire de Pittsburg ne s’est pas faite attendre. Après avoir rappelé que sa ville avait accordé une large majorité à Hilary Clinton, il assure qu’il « suivra les directives de l’accord de Paris pour nos administrés, notre économie et notre avenir ».

Il faut savoir que les Etats-Unis sont le deuxième émetteur mondial de gaz à effet de serre, derrière la Chine.

Cette décision a toutefois été saluée par le camp des Républicains et les alliés de Donald Trump. Ses électeurs attendaient cette décision. Selon un sondage YouGov réalisé pour le Huffington Post en mai, 46 % des électeurs de Donald Trump étaient favorables à un retrait de l’accord.

 

     De vives réactions

Les réactions politiques, économiques ou scientifiques n’ont pas tardé à se faire entendre. Aux Etats-Unis, des villes et Etats fédérés ont exprimé leur désaccord, promettant d’agir dans le sens des accords de Paris.

L’ancien Président Barack Obama a également dénoncé un rejet de l’avenir de la part de son successeur. La Chancelière allemande Angela Merkel affirme que les Etats-Unis nuisent au monde entier par ce geste.

Des PDG américains ont également fait entendre leur position. Le patron de Tesla, d’Apple ou encore d’Exxon (géant pétrolier) avaient demandé à Trump de rester dans l’accord. Certains ont quitté le Conseil du Président. La donne économique a changé et la croissant se « verdit » peu à peu. Les Etats-Unis ne peuvent avancer seuls contre tous. Le pays doit rester compétitif face au reste du monde qui se tourne vers les énergies renouvelables, la réduction des émissions de CO2, etc.

De plus, de nombreux Etats tels que la Chine, la Russie ou l’Inde ont réaffirmé leur engagement vendredi. Tous pensent que la transition écologique et la baisse des émissions de CO2 permettra de créer des emplois « verts ».

 

     La réponse de Macron à Trump : « Make our planet great again »

Il s’adresse par vidéo aux scientifiques, ingénieurs, entrepreneurs et responsables qui auraient été déçus par la décision de leur Président : « Je veux leur dire qu’ils trouveront en France une seconde terre natale. Je les appelle à venir travailler ici avec nous sur des solutions concrètes pour notre climat. Vous pouvez en être sûr : la France continuera le combat. Les accords de Paris sont irréversibles et vont être mis en place. […] Je vous demande de rester confiants. Nous allons réussir parce que nous sommes pleinement engagés. Parce que où que nous vivons ou qui que nous soyons, nous partageons tous la même responsabilité : rendre sa grandeur à notre planète. »

Il a également fait le bilan des nombreuses catastrophes provoquées par le changement climatique. « La biodiversité est menacée, le dérèglement climatique affame, dévaste les régions, chasse les habitants de leurs patries. […] Si nous ne faisons rien, nos enfants connaîtront un monde de pénuries, de guerre… ».

Il s’inscrit pour l’instant dans le sillage de son engagement de respecter l’Accord de Paris.

 

     Une situation alarmante pour notre planète

Il faut avouer que l’accord de Paris avait largement été critiqué en raison du fait qu’il n’allait pas assez loin, n’était pas assez contraignant. Mais cela marquait un tournant, une prise de conscience commune dans la lutte contre le changement climatique. La transition écologique implique des actes plus forts que ce « simple » traité.

En effet, le réchauffement climatique ne cesse de battre des records. Le journal Natura Science affirme que « Selon les mesures satellites et les observations au sol de la NASA, les six premiers mois de l’année ont tous établi un nouveau record de température, par rapport aux températures moyennes de la période préindustrielle (1880). » Dans le même temps, les gaz à effet de serre sont toujours plus nombreux. En effet, en 2015, la concentration de dioxyde de carbone a enregistré, en moyenne annuelle, « la plus forte augmentation depuis le début des relevés il y a 58 ans ».

 

Manon GUERMAN

 

Bibliographie :

 

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat/les-etats-unis-se-retirent-de-l-accord-de-paris-la-reaction-de-laurence-tubiana_113429

 

http://www.huffingtonpost.fr/2017/06/01/accord-de-paris-donald-trump-confirme-le-retrait-des-tats-unis_a_22121209/

http://abonnes.lemonde.fr/donald-trump/article/2017/06/01/climat-donald-trump-annonce-le-retrait-des-etats-unis-de-l-accord-de-paris_5137402_4853715.html

http://abonnes.lemonde.fr/climat/article/2017/06/02/climat-les-grands-patrons-americains-decus-par-le-retrait-des-etats-unis-de-l-accord-de-paris_5137426_1652612.html

http://www.natura-sciences.com/environnement/rechauffement-climatique-explose970.html

Partagez!Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *