Le scandale des œufs contaminés au fipronil

Partagez!Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

A la suite de nombreux scandales alimentaires, comme la vache folle, le cheval dans les lasagnes, c’est du fipronil contaminant des œufs qu’il s’agit. Insecticide connu pour ses effets néfastes sur les abeilles, le fipronil n’aurait jamais dû être présent dans les produits de consommation.

oeufs

Les faits

Trois enquêtes sont actuellement ouvertes en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne, des perquisitions ont eu lieu. S’il apparaît difficile d’affirmer avec force l’exactitude des faits et des circuits de distribution à l’heure actuelle, il semblerait que le scandale trouve sa source en Roumanie. En effet, deux entités roumaines ont fabriqué du Fiprocid, produit qui contient le pesticide fipronil mis en cause. D’emblée, il faut souligner que le fipronil, bien qu’encadré, n’est pas interdit et on l’utilise pour traiter les puces des animaux domestiques comme le chat et le chien.

La société belge Poultry-Vision, spécialisée dans les médicaments pour volailles, est accusée d’avoir acquis le fameux fipronil et d’en avoir intégré illégalement au Déga-16, insecticide contre les parasites, notamment les poux. Cet insecticide est vendu comme naturel, puisque censé n’être composé que d’eucalyptus et de menthe. De ce fait, la filière bio n’a pas été épargnée par le scandale alimentaire.

On arrive désormais à la distribution du produit aux éleveurs de volailles, et ce, par la start-up hollandaise Chickenfriend qu’on accuse d’avoir distribué le Déga-16 sans avertir les acheteurs de la présence d’ajout de fipronil dans la recette. Or, les normes européennes en la matière interdisent l’utilisation de ce produit, sur des animaux qui peuvent se retrouver sur la chaîne alimentaire.

L’affaire a pris de l’ampleur suite au retrait des œufs par le professionnel allemand du discount, Aldi. Désormais, une quinzaine de pays de l’Union européenne sont touchés, y compris la Suisse et, la crise va même jusqu’à dépasser les frontières du vieux continent car elle s’étend jusqu’à Hong Kong. La France fait partie de ces pays bien que, le Dega-16 ne soit pas autorisé sur le territoire.

 

La dangerosité du fipronil

L’atteinte pour l’homme est limitée, la consommation des œufs ne devrait pas poser de problèmes. Les doses contenues le sont en quantités infimes. Néanmoins, la Commission européenne a recommandé, en suivant l’avis de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), le retrait des produits lorsque la limite maximale en résidus (LMR) est dépassée et le retrait avec rappel des produits dans le cas où, c’est la dose de référence aiguë (Acute Reference Dose, ARfD) qui est dépassée. Pour rappel, la LMR est la « concentration maximale admise sans risque pour la santé même si cette quantité est consommée chaque jour toute la vie de l’individu ». Quant’à l’ARfD, elle « définit la quantité maximum de substance qui peut être ingérée par le consommateur pendant une courte période, sans risque d’effet dangereux pour sa santé. Jusqu’à cette concentration, il n’y a pas de risque en cas de consommation en une fois ou sur une période courte ».

 

La problématique des scandales agroalimentaires

On peut se réjouir que l’atteinte à la santé soit écartée, comme de la réactivité collective et donc, malgré les critiques du système d’alerte. Il convient pourtant de se demander si ce scandale n’aurait pas pu être éviter puisqu’il apparaît que l’information aurait été donnée depuis 2016 au gouvernement des Pays-Bas, par Nick Hermsen qui accusait le fabriquant, ainsi que le distributeur. Si la réglementation a été contournée, questionner l’efficacité du système de contrôle actuel ne semble pas être une idée superflue aux vues des milliers d’œufs retirés des étales, des produits transformés qui ont récemment été déclarés comme contaminés et qui sont également retirés dans l’attente des résultats d’analyse.

Il ne faut pas oublier que c’est la confiance dans le système qui est mise à mal, les agriculteurs par les conséquences économiques, sans compter le gaspillage de produits, donc de ressources. Et ce, alors que la date fatidique où l’humanité vit à crédit sur ce que la Terre peut produire en une année, est toujours plus précoce dans nos calendriers.

 

http://graphics.france24.com/sante-oeuf-fipronil-scandale-roumanie-belgique-hollande-alimentation/

http://www.lefigaro.fr/societes/2017/08/04/20005-20170804ARTFIG00275-scandale-du-fipronil-aldi-retire-tous-ses-oeufs-de-la-vente-en-allemagne.php

https://www.marianne.net/societe/scandale-des-oeufs-contamines-au-fipronil-les-vrais-coupables

http://agriculture.gouv.fr/fipronil-dans-les-oeufs-questions-reponses

http://www.lefigaro.fr/conso/2017/08/10/20010-20170810ARTFIG00200-338ufs-contamines-au-fipronil-deux-suspects-arretes-aux-pays-bas.php

http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/150901

 

Partagez!Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *