Catégorie : politique énergétique

0

Qui est le nouveau ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, François De Rugy ?

Suite à la démission surprise de Nicolas Hulot, le président de l’Assemblée Nationale a été nommé au poste de ministre par Edouard Philippe. Dressons le profil de François De Rugy.

L’après Fessenheim, le Haut Rhin s’organise 0

L’après Fessenheim, le Haut Rhin s’organise

Malgré les incertitudes qui planent autour de la date de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim suite au report de la mise en marche de l’EPR de Flamanville, le département du  Haut Rhin met en place un programme de reconversion du territoire de Fessenheim, dans le but de réduire l’impact qu’aura cette fermeture dans la région.

0

L’insécurité juridique : un risque majeur pour l’éolien français

Les développeurs de projets éoliens font actuellement face à une insécurité juridique qui bloque les projets en cours d’instruction et menace les projets dernièrement autorisés. Focus sur un vide juridique qui met en péril le développement de la filière.

Renewable Energy in Morocco : A new wind project has just seen light. 0

Renewable Energy in Morocco : A new wind project has just seen light.

Khalladi wind power plant is located in Jbel Sendouq, 30 Km from Tangiers (in the North of Morocco) with an installed capacity of 120 MW and represents an investment of 18 million euros. Furthermore,...

31 Mars, fin de la trêve hivernale : et les précaires énergétiques ? 0

31 Mars, fin de la trêve hivernale : et les précaires énergétiques ?

Il subsiste aujourd’hui une réelle inégalité d’accès aux ressources, en particulier à l’eau et à l’énergie. De plus en plus de personnes sont vulnérables face à l’accès aux énergies. On les appelle : les précaires énergétiques. La loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 dite « Loi Grenelle II » portant engagement national pour l’environnement a donné comme définition : « Est en situation de précarité énergétique au titre de la présente loi une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat ».

0

Maîtrise de la demande d’énergie et développement des énergies renouvelables : l’avenir énergétique français selon l’ADEME

  L’ADEME a publié le 22 mai dernier ses nouvelles préconisations pour une transition énergétique française réussie. Deux objectifs émergent : une baisse drastique de la consommation d’énergie couplée à un développement massif des énergies...

Tensions diplomatiques entre le Kosovo et la Serbie: une baisse de la fréquence électrique sur le réseau européen qui dérègle nos horloges 0

Tensions diplomatiques entre le Kosovo et la Serbie: une baisse de la fréquence électrique sur le réseau européen qui dérègle nos horloges

  Depuis mi-janvier, nos montres digitales branchées sur secteur ont peu à peu accumulé du retard (près de 6 minutes !). Focus sur ce phénomène pour le moins étrange mais révélateur de tensions diplomatiques entre...

Quel avenir pour les prix règlementés de l’énergie ? 0

Quel avenir pour les prix règlementés de l’énergie ?

Face à la hausse structurelle des prix de l’énergie, qui tend à accroître la pression sur le budget des ménages, surtout les plus modestes, l’état agit à travers les prix règlementés.

Les prix réglementés de ventes d’énergie sont proposés uniquement par les opérateurs historiques et sont fixés par la CRE (Commission de Régulation de l’Energie) en accord avec les ministres de l’Économie et de l’Environnement en charge de l’énergie.
Or, la libéralisation effective du marché de l’énergie placera la concurrence des prix au cœur du débat autour des tarifs régulés pour les millions de consommateurs qui aujourd’hui encore préfèrent rester chez EDF, l’opérateur historique. Les opérateurs alternatifs souhaitent le remplacement des tarifs règlementés par un prix de référence.
Est-ce que la main invisible d’Adam Smith prôné par l’union européenne pour le marché de l’énergie aura raison du Keynésianisme gouvernemental pour les prix règlementés ?
L’avenir nous le dira…