La difficile mise en place de l’éolien en Suisse : le cas du Canton du Jura

 

C’est le 25 mai 2011 que le gouvernement fédéral suisse a justifié la décision de sortir définitivement du nucléaire. Cela fait suite à l’accident nucléaire de Fukushima survenu le 11 mars 2011. Reste alors un enjeu de taille pour la Suisse : trouver des énergies alternatives à la production nucléaire.

Image par Lukas Bieri de Pixabay

Le pari des énergies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables en Suisse est complexe. Cela est principalement dû au fait que la plupart des entreprises capables de développer les énergies renouvelables ont des participations dans les centrales nucléaires du pays. Cependant avec la sortie prévue du nucléaire helvétique, ces entreprises ont fort intérêt à se tourner vers les énergies renouvelables.

Outre le fait que l’énergie hydraulique soit la plus répandue en Suisse et que sa capacité de production va être augmentée par le biais de réhabilitation de différentes centrales déjà existantes et non exploitées, la Suisse développe également l’énergie éolienne.

Cependant cette nouvelle source de production d’électricité renouvelable trouve du mal à s’imposer en Suisse, notamment dans le Canton du Jura.

 

Une pluralité de difficultés

Le plan cantonal : plan sectoriel de l’énergie éolienne, du Canton du Jura est un document établi par les autorités cantonales jurassiennes qui permet de se rendre compte des difficultés rencontrées pour l’établissement d’éoliennes dans le secteur.

Pour établir l’emplacement exact pour l’implantation de futures éoliennes, il faut parvenir à indentifier des critères qui feront en sorte que des zones seront exclues ou au contraire exploitées. Il y a des critères d’exclusion qui sont :

  • Techniques. Ces critères techniques permettent d’établir une zone de faisabilité technique. Ces zones ne présentent aucune contrainte pour l’exploitation éolienne du point de vue des critères retenus tels que la vitesse du vent, la pente du terrain sur lequel se situera les éoliennes, la servitude aéronautique et autres. Ces critères ont permis de délimiter des zones d’implantation des éoliennes d’une surface de 13.700 hectares.
  • Environnementaux. Ces critères permettent d’établir une zone de faisabilité technique et environnementale. Ces zones ne doivent présenter aucune contrainte qui toucherait les marais, les zones alluviales, les eaux ou les forêts. Ces critères ont entrainé l’exclusion de 1.590 hectares sur les 13.700 hectares initialement prévus.
  • Patrimoniaux et paysagers. Ces critères permettent d’établir une zone de faisabilité technique, environnementale, paysagère et patrimoniale. Les critères à prendre en compte pour la délimitation des secteurs d’exclusion patrimoniale, archéologique et paysagère se basent sur les lois et inventaires fédéraux ou cantonaux. Ces critères contraignants ont entrainé l’exclusion de 6.770 hectares supplémentaires.

S’en suit une planification dite « positive » avec une évaluation de la qualité des sites ainsi que l’établissement de la liste des sites retenus.

Dans l’évaluation de la qualité des sites, chaque site ayant passé les trois premières étapes se voit faire l’objet d’une évaluation individuelle. Une grille d’évaluation est utilisée afin de retirer le plus fort potentiel de chaque site. Cela permet de mettre en évidence et de retenir les sites qui ont la plus forte probabilité de voir se développer des éoliennes.

 

L’avis du public

Même si les critères retenus par le plan sectoriel de l’énergie éolienne sont des critères respectueux de l’environnement, des paysages et de la nature, le public se doit d’être consulté. Toute plainte doit être déposée devant le Service du développement territorial (SDT) du Canton du Jura, et ce lors du dépôt public du plan spécial cantonal instaurant un parc éolien.

Du fait de la topographie spécifique de la Suisse, les rares zones où les éoliennes sont potentiellement admises, pour des raisons de rentabilité, peuvent voir apparaitre non pas une seule éolienne mais tout un parc de plusieurs mâts.

La question reste de savoir si, pour entériner la sortie du nucléaire et de sa dangerosité, les jurassiens sont prêts à accepter des éoliennes.

 

Sources :

https://www.jura.ch/Projets-de-lois/Projets-de-lois-en-cours-de-traitement/Plan-directeur-cantonal-Revision-de-la-fiche-506-consacree-a-l-energie-eolienne.html

https://blog.mondediplo.net/2011-05-30-Une-Suisse-toute-renouvelable

A propos de Vincent DUBARLE

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.