La RSE à l’ère de Covid19 :

 

Parler  développement durable, et RSE était toujours un sujet d’actualité des entreprises,  et plus récemment de leurs “purpose”, de leurs raison d’être, de leurs missions.

Tous ces mots, et toutes les démarches, les reportings et les normes qui les accompagnent, sont là pour prouver une chose : que les entreprises sont en train de changer de paradigme pour participer plus activement à la poursuite de l’intérêt général. Mais le sont-elles vraiment ? C’est ce qu’on va savoir bientôt.

Durant la crise coronavirus, et post crise, plusieurs entreprises ont montrées leurs mobilisations, pour fournir le matériel de protection au personnel soignant, à travers des campagnes de don (plus de 900 collectes d’urgence répertoriées sur la plateforme ) : https://don-coronavirus.org/ , ou pour lutter contre la pandémie, et on pourrait que saluer leurs engagements .

Alors que d’autres, ont marqués une entrée soudaine dans l’économie sociale et solidaire ,en surfant sur  la vague de solidarité ,ou ce qu’on appelle solidarité/sanitaire ,voila quelques exemples :

  • L’offre de Polette eyewear, qui a du être annulée durant l’épidémie,pour cause de Coronawaching:
la communication de polette eyewear

https://twitter.com/CelineReveillac/status /1250489061262929929?s=20

  • Marketing outrancier sur les dons et bonnes actions menées par une entreprise.
  • Obligation d’acheter la carte de fidélité pour pouvoir acheter des masques en grandes surfaces .

En  continuant ,le tour des grandes annonces des entreprises pendant le Covid19, on trouve au premier lieu, les 3 géants : BNP Paribas ,Total,90 “grands patrons “.

Mettons les choses au clair, s’engager est toujours plus simple quand tout va bien, cela quand les entreprises  disposent  des budgets nécessaires bien évidement, et elles sont en croissance.
Néanmoins,c’est dans les périodes de crise que se mesure la véritable sincérité des engagements RSE. C’est quand les choses vont mal, que les budgets diminuent, que l’on peut mesurer la volonté réelle des entreprises .

La crise de 2008, a montré pour beaucoup d’entreprises,que la RSE n’était qu’une façade fragile : dès l’instant où les chiffres ont commencé à chuter , les bonnes intentions se sont envolées …Ce qui n’a pas empêché la rémunération de dividendes, le bonus de fin d’année, et le stock-options. Entre 2007  et 2010, les dividendes versés par le CAC40 (principal indice boursier de la Bourse de Paris. ), sont passés de 31 à 40 milliards.

Toute en tenant compte des leçons des précédentes crises, c’est le moment pour les entreprises de choisir, entre un modèle vertueux et durable ,dont la RSE est une opportunité ,ou bien  un modèle court termiste comme ce fut le cas des dernières années .

Il s’agit bien d’une période d’opportunité pour la RSE : celle de montrer définitivement que s’investir pour être une entreprise plus résiliente, qui anticipe mieux, qui contribue mieux, ça paie. Et surtout sur le long terme, ou face aux crises comme celles du coronavirus, ou autres .

 

sources:

https://youmatter.world/fr/covid-19-rse-changement-paradigme/

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-la-rse-a-lepreuve-du-covid-19-1200975

A propos de Ghita BENKHALDOUN

Étudiante en M2 Droit et Gestion des Énergies et de Développement Durable ,à la Faculté de Droit ,Sciences Politiques ,et Gestion de Strasbourg .

Ghita BENKHALDOUN

Étudiante en M2 Droit et Gestion des Énergies et de Développement Durable ,à la Faculté de Droit ,Sciences Politiques ,et Gestion de Strasbourg .

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Ghita BENKHALDOUN dit :

    Cet article est inspiré ,de la conférence de Mme Tiphaine Vidal, consultante RSE chez Lost in Transition , dans le cadre d’un webinar organisé par le Réseau Alumni Unistra.
    Je souligne ,qu’il fallait rajouter son support aux sources aussi ,je m’excuse sur cette erreur (que j’assume entièrement).
    Vous trouvez ci joint son site : http://lostintransition.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.