Maroc : Bienvenue à La plus grande centrale solaire du monde

La centrale solaire Noor est située à Ouarzazate, dans le sud du Maroc aux portes du désert du Sahara. Étendu sur 3 000 ha, le complexe est doté d’une puissance installée de 580 MW. Avec ses deux millions de panneaux alignés les uns après les autres, le complexe produit suffisamment d’électricité pour alimenter 1 million de foyers, l’équivalent de la ville de Prague, ou de deux fois Marrakech. 

Les ambitions écologiques du Maroc

Compte tenu de sa dépendance énergétique aux importations du charbon et du pétrole, le Maroc s’est fixé comme objectif de porter la part des énergies renouvelables à 42 % dans son bouquet énergétique d’ici 2020, avant de passer à 52 % en 2030. Ceci grâce à une transition énergétique verte chapeauté par le roi du pays, accélérant l’aspect administratif des projets.

Complexe Noor Ouarzazate : des centrales aux multiples facettes

Le complexe solaire Noor Ouarzazate (en arabe, Noor signifie lumière) se compose de quatre centrales solaires. Cette diversification permet au Maroc d’expérimenter différentes technologies de production d’électricité à partir de l’énergie solaire.

Noor Ouarzazate I et II produit de l’électricité grâce à des miroirs cylindro-paraboliques. Ce type de centrale comprend des alignements parallèles de longs miroirs hémicylindriques qui suivent la course du soleil (grâce à leur rotation autour d’un axe horizontal). Les rayons solaires sont concentrés sur un tube horizontal, là où circule un fluide caloporteur. Ce fluide, d’ou sa nomination de caloporteur, sert à transporter la chaleur vers la centrale elle-même. Cette chaleur est transmise à un circuit d’eau, la vapeur produite actionne une turbine qui produit de l’électricité. Cette technologie de concentration a assure la production d’électricité jusqu’à sept heures après le coucher du Soleil.

Néanmois, Noor III fait appel à la technologie thermo-solaire avec tour. Cette technologie est constituée d’une tour solaire thermique et d’héliostat. Ce dernier sert à réfléchir les rayons solaires sur un point sans perturbation due au mouvement de la Terre. La tour reçoit alors les rayons du soleil concentrées grâce aux héliostats.

Quant à Noor IV, la première à utiliser les panneaux photovoltaïques, l’électricité est produite à partir des rayonnements solaires captés par les cellules semi-conductrices.

Les intérêts du complexe Noor Ouarzazate

Le complexe Noor Ouarzazate permet au Maroc de réduire sa dépendance énergétique et de diminuer ses importations du pétrole et du charbon. Une dépendance qui grève massivement la balance commerciale du royaume et le budget d’Etat.
Par ailleurs, le projet répond à la demande nationale en électricité qui ne cesse de croître chaque année à un rythme de 6% tous les ans.
En outre, cette gigantesque installation permet de disposer d’une énergie sure, compétitive et surtout respectueuse de l’environnement. Entre autres, le complexe sauve la planète de 3,7 millions de tonnes d’émissions de CO2 .

Le Maroc et son interconnexion avec l’Europe 

En 2016, le Maroc a signé, lors de la COP22 qui a eu lieu à Marrakech, un accord avec l’Allemagne, l’Espagne, le Portugal et la France pour un renforcement des échanges énergétiques.

Le Maroc est raccordé au réseau européen via l’Espagne grâce à une ligne électrique sous-marine, et en 2020, un deuxième câble est prévu avec le Portugal.

Le Maroc est doté d’un taux d’ensoleillement exceptionnel et aussi des aires désertiques particulièrement bienveillantes aux centrales solaires thermodynamiques. Avec plus de 300 jours de soleil par an et des projets d’autres centrales comme celle de Noor Ouarzazate, le Maroc pourrait devenir un fournisseur indispensable d’énergie propre en Europe.

Sources :
https://www.ouestfrance.fr/leditiondusoir/data/57697/reader/reader.html#!preferred/1/package/57697/pub/83407/page/6

La fiche projet de l’AFD

https://fr.wikipedia.org/wiki/Complexe_solaire_Noor_Ouarzazate

Source Image:

https://sudestmaroc.com/noor-ouarzazate-consecration-singularite-marocaine/

A propos de Jihane AFRIHI

Ingénieur en Génie Énergétique et Energies Renouvelables, actuellement étudiante en Master 2 Gestion et Droit des énergies et du Développement Durable à l'Université de Strasbourg.

Jihane AFRIHI

Ingénieur en Génie Énergétique et Energies Renouvelables, actuellement étudiante en Master 2 Gestion et Droit des énergies et du Développement Durable à l'Université de Strasbourg.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.