Seabin : une poubelle flottante

 

Le plastique a pris une grande place dans les sociétés actuelles et sa pollution est devenue un enjeu majeur. Andrew Turton, navigateur et constructeur de bateau, et Pete Ceglinski, surfeur et designer industriel (tous deux australiens), ont constaté que le nombre de déchets flottants ne cessait de s’accroitre lors de leurs navigations. C’est pourquoi l’idée du Seabin est apparue.

Qu’est-ce que la Seabin ?

Seabin est un conteneur mis à l’eau, qui mesure environ 50 cm de diamètre et qui permet d’attraper les déchets flottants, notamment du plastique et des hydrocarbures.

Il y a plus de 5 ans, un partenariat avec la société française Poralu Marine a permis de concrétiser ce projet.

Caractéristiques de la Seabin

Cette poubelle évite que les déchets flottants aillent dans les océans. Elle est placée, par exemple dans des ports, dans la zone où les déchets s’accumulent. Elle est fixée à un ponton flottant et dispose d’une pompe qui crée un courant. Celui-ci permet d’attirer les déchets et les hydrocarbures au sein de la poubelle.

A l’intérieur du collecteur se trouve un sac en fibres naturelles qui garde les déchets. Il peut en stocker jusqu’à 20 kg. La Seabin peut attraper des déchets plastiques qui mesurent jusqu’à 2 millimètres.

Enfin, un séparateur dissocie les hydrocarbures de l’eau rejetée dans le port.

www.lagrandemotte.fr

Quand la poubelle est pleine, un agent portuaire doit la vider. Le tri des déchets est effectué à ce moment, et les plastiques recyclables sont dirigés vers un centre de tri.

Les créateurs du Seabin estiment qu’elle peut attraper au minimum 1,5 kg de déchets flottants par jour, ce qui représenterait plus d’une demi-tonne par an. Ce chiffre peut augmenter en fonction des intempéries.

Energie et composants nécessaires

Cette poubelle des mers est actuellement composée de plastique. Plutôt paradoxal pour une invention qui vise à réduire la pollution du plastique. Cependant, celui-ci est très utilisé dans nos sociétés modernes et présente certains avantages. Il est ici utilisé dans une optique durable et à visée environnementale. L’objectif des futurs Seabin sera de les créer à base de plastiques récupérés dans les ports.

Concernant l’énergie de la pompe, celle-ci a une faible consommation. Elle pourra être apportée par des énergies renouvelables locales, comme le solaire ou l’éolien.

Concrétisation du projet Seabin

C’est à la Grande Motte, en France, que le Seabin Project a été développé et testé. C’est le premier port de France qui l’a installé. Il s’agit d’un port qui souhaite limiter au maximum l’impact de son exploitation sur l’environnement. Le coût unitaire de ce collecteur de déchets est de 3 300 euros.

Plusieurs ports français ont suivi cette démarche et les analyses des 6 premières poubelles installées en France révèlent que 29% des déchets collectés sont des mégots de cigarette, 28% du plastique et 26% des emballages alimentaires.

 

SOURCES :

https://www.var.cci.fr/content/seabin-le-collecteur-de-d%C3%A9chets-flottants-innovant-et-%C3%A9cologique

http://plastic-lemag.com/Seabin-une-poubelle-flottante-dun-nouveau-genre

https://seabinproject.com/

https://www.lagrandemotte.fr/cadre-de-vie/the-seabin-project/

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/mers-et-oceans/seabin-la-poubelle-des-mers-s-attaque-a-la-pollution-marine_119177

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.