Trans Adriatic Pipeline (TAP)- projet de gazoduc prometteur pour l’L’Azerbaïdjan et l’Europe

 

L’Azerbaïdjan est récemment devenu un producteur important de gaz naturel grâce à ses gisements de gaz.  Le TAP – le gazoduc trans-adriatique qui constitue l’un des maillons du Corridor sud du gaz vise à acheminer le gaz du gisement Shah Deniz vers l’Europe. Ce projet a pour but de renforcer la sécurité d’approvisionnement énergétique des pays européens.

Source: https://twitter.com/NewsZapper/status/1066790587838410752

Shah Deniz est le plus grand réservoir de gaz situé dans l’offshore territorial azerbaïdjanais, plus exactement à la mer Caspienne. En décembre 2013, SOCAR (State Oil Company of Azerbaijan Republic) et BP (British Petroleum), opérateurs du champ gazier de Shah Deniz, ont signé un accord sur la deuxième phase de développement du champ gazier. Le projet Shah Deniz 2 (ci-après SD2) vise les exportations de gaz vers l’Europe. L’exploration du champ gazier SD2 est le deuxième grand projet dans le secteur des hydrocarbures en Azerbaïdjan, après le « Contrat de siècle » conclu en 1994.

Le Corridor sud du gaz – Southern Gas Corridor (ci-après SGC) représente un projet unissant 3 maillons-projets gaziers de grande valeur tels que le pipeline du Caucase du Sud (ci-après SCPX), le pipeline trans-anatolien (ci-après TANAP) et le pipeline trans-adriatique (ci-après TAP), qui vise à acheminer le gaz de la deuxième phase d’expansion du champ de Shah Deniz d’Azerbaïdjan à travers la Géorgie et la Turquie vers l’Europe. Le Corridor sud du gaz s’étend sur 3600 kilomètres, traverse six pays et implique de nombreuses entreprises.

Le pipeline du Caucase du Sud constitue le gazoduc allant du terminal gazier de Sangachal près de Bakou à la frontière de l’Azerbaïdjan avec la Géorgie. En outre, le pipeline TANAP est un gazoduc qui va de la frontière turque avec la Géorgie à la frontière turque avec la Grèce. Finalement, le pipeline TAP s’étend de la frontière de la Grèce avec la Turquie à travers l’Albanie et sous la mer Adriatique jusqu’aux Pouilles, en Italie. En effet, la construction des gazoducs SCPX et TANAP est terminé, en revanche, les travaux de construction de gazoduc TAP sont en cours.

Le TAP – le gazoduc trans-adriatique prend départ à la frontière de la Grèce avec la Turquie et passe à travers la Grèce, l’Albanie, la mer Adriatique et l’Italie. Même si TAP achemine du gaz directement à l’Italie, elle le livre en même temps à l’Autriche, l’Allemagne, la France, la Bulgarie et aux Balkans via d’autres pipelines déjà existants. Ce projet de 878 kilomètres de long, devrait bientôt s’achever (93,5 % du projet est réalisé). Il est prévu que les flux de gaz commenceront en octobre 2020.

Afin d’assurer la livraison de gaz azerbaïdjanais sur les marchés européens, le 25 février 2014, le Président de la République d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev a signé un décret portant sur la création de la société par actions fermées  Southern Gas Corridor CJSC dans le but de consolider, gérer et financer les intérêts de l’État dans les projets. Les parts de la société sont détenues par l’État, plus exactement par le Ministère de l’économie de la République d’Azerbaïdjan (51%) et la SOCAR (49%).

Les investissements totaux dans le Corridor gazier sud devraient dépasser 40 milliards de dollars. Ce projet fournira 6 milliards de mètres cubes de gaz (bcma) par an à la Turquie et jusqu’à 10 bcma à l’Europe.  Les experts estiment qu’avec plus d’investissement le projet pourrait fournir jusqu’à 31 bcma de gaz.

 

Sources :

  1. https://www.tap-ag.com/the-pipeline/the-big-picture/southern-gas-corridor
  2. https://www.worldpipelines.com/tag/tap-pipeline-news/
  3. https://vimeo.com/225375540

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.