Le nucléaire, une énergie décarbonée

 

Afin d’assurer une décarbonation, la France a fait le choix de miser sur le nucléaire, à la différence d’autres pays européens comme l’Allemagne. Le nucléaire est une énergie qui permet une décarbonation en raison de sa faible émission en CO2.

 

Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Chooz_-_Centrale_nucl%C3%A9aire_-1.jpg

 

Le nucléaire est une énergie obtenue par la fission d’atomes d’uranium, au sein des centrales nucléaires. Ce procédé permet d’obtenir de l’électricité. Lors de la production d’électricité, toutes les énergies émettent du CO2. L’enjeu pour les États est de diminuer cet impact sur l’environnement, c’est pourquoi la décarbonation devient leur principal enjeu.

La décarbonation est un ensemble de mesures et techniques visant à réduire les émissions de CO2. Ces émissions varient selon les différentes énergies envisagées pour la production d’électricité. En effet, selon le GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat), l’énergie éolienne produit 11 grammes de CO2 par kilowatt-heure (kWh), le nucléaire 12 grammes et le solaire quant à lui émet entre 41 et 48 grammes de CO2 par kWh (construction de l’installation comprise).

 

On constate que le nucléaire, énergie non renouvelable, n’émet pas toujours plus que les énergies renouvelables. Cette énergie est considérée comme décarbonée du fait de sa faible émission en CO2 qui contribue au ralentissement du processus du réchauffement climatique. Néanmoins, l’énergie nucléaire reste un sujet sensible.

En cas d’accident, cette énergie devient destructrice pour tous les êtres vivants. En effet, une surexposition à la radioactivité conduit à des effets néfastes sur le court et long terme. De plus, le recyclage des déchets issus du processus de fission reste incomplet, n’ayant pas de solution optimale à l’heure actuelle.

 

Malgré ces aspects négatifs, la France conserve une production d’électricité majoritairement issue du nucléaire (71% en 2017). Ce choix s’explique par la volonté d’indépendance énergétique vis-à-vis des pays étrangers. De plus, les installations prévues pour l’exploitation des énergies renouvelables ne suffisent pas, pour l’instant, à couvrir nos besoins en électricité en totalité.

En dépit de ses aspects négatifs, le nucléaire reste une énergie des plus décarbonées. C’est une des solutions qui assure nos besoins en électricité tout en limitant l’impact sur le réchauffement climatique.

 

Manon Fahrner-Bischoff et Vincent Dubarle.

 

Sources :

https://e-rse.net/co2-kwh-electricite-france-mix-electrique-271675/?fbclid=IwAR1SOUI0Mi-0zzAcbkpR–7BBFr06fujZx9ceq_QGdWIhZXvmptSyGyBwNU#gs.3ikm0x

https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/developpement-durable-decarbonisation-7055/

https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/produire-de-l-electricite/qu-est-ce-que-l-energie-nucleaire

 

A propos de Vincent DUBARLE

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.