L’éco-orgasme, quand l’écologie s’invite dans votre vie sexuelle.

 

Que ce soit pour des questions de santé, de bien-être ou d’environnement, nous avons pour habitude de faire attention à ce que nous consommons. Qu’il s’agisse de notre alimentation ou de notre hygiène de vie, nous savons plus ou moins quels sont les gestes à adopter. Il reste cependant un sujet tabou dont il serait important de parler pour préserver notre santé : la sexualité.

 

Greenpeace, célèbre association de protection environnementale, évoque en 2006 certains risques sanitaires quant à l’utilisation de certains jouets sexuels. En effet ces derniers pourraient contenir des produits toxiques et des perturbateurs endocriniens tels que les phtalates. Un produit chimique utilisé pour assouplir le plastique, mais pouvant « déranger le système hormonal humain, diminuer la fertilité et d’attaquer le foie et les reins », il est ainsi banni dans la production de jouets pour enfants en Europe par exemple. Dans l’étude menée par Greenpeace, sept des huit sex toys testés contiennent entre 24% et 51% de phtalates.

Ainsi comment expliquer cette interdiction pour les jouets pour enfants, mais par pour les jouets sexuels, qui sont en contact direct avec nos muqueuses ? Sachant qu’il existe de nombreuses alternatives non toxiques. Malheureusement l’industrie des jouets sexuels n’est pas régulée, surtout où de nos jours les consommateurs sont de plus en plus tentés d’acheter sur internet.

Rien d’étonnant quand on sait que le marché mondial de la vente de sex toys représente 22 milliards de dollars, poussé par la popularité croissante de site internet marchand comme Amazon, le plus grand catalogue de références au monde. Par ailleurs, une enquête d’Idealo révèle qu’entre 2012 et 2016, le nombre de marchands en ligne vendant des jouets sexuels a doublé.

En tant que consommateur, il faudra alors faire attention à la composition des produits que vous seriez tentés d’acheter. Évitez par conséquent les produits sans informations quant à leur composition et qui sont invraisemblablement peu chers. Cherchez ainsi des sex toys qui sont « sans phtalates » (ou « phthalate free ») et de préférence qui sont produits à partir de silicone, de plastique ABS, de verre ou encore de bois. Fuyez donc les jouets pas chers et bas de gamme à la composition inconnue qui peuvent poser un réel danger à votre santé, notamment en se désagrégeant au fil du temps.

Les lubrifiants peuvent également être dangereux pour votre corps si vous ne faites pas attention à leur composition. Certains sont allergènes et contiennent des parabènes, un conservateur très populaire pour son efficacité antimicrobienne, mais également très controversé car il est soupçonné d’être un perturbateur endocrinien. Pourquoi décider d’acheter une crème de jour ou un shampoing sans parabène, si nous ne faisons pas attention aux autres produits en contact direct avec nos parties intimes ? Heureusement, il existe des sites comme UFC – Que Choisir qui liste les produits sans risque pour nous faciliter la tâche.

Pour plus d’information sur le sujet, vous pouvez visiter le site de Générations Cobayes et découvrir leurs 7 commandements de l’éco-orgasme.

 

Sources : 

A propos de Steven GUILBERT-SAUTRON

Etudiant en M2 Gestion et Droit des Energies et du Développement Durable. Passionné par les questions environnementales, éthiques et les nouvelles technologies.

Steven GUILBERT-SAUTRON

Etudiant en M2 Gestion et Droit des Energies et du Développement Durable. Passionné par les questions environnementales, éthiques et les nouvelles technologies.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.