Le pacte vert européen, une nouvelle stratégie pour l’Europe (partie 1)

 

La feuille de route du Green Deal a été présentée lors de la COP 25 à Madrid par la nouvelle Commission européenne. Le projet est ambitieux et s’appuie sur la mise en oeuvre d’une nouvelle stratégie politique. Son objectif ? Faire de l’Europe le premier continent neutre en carbone et cela dès 2050. Dans ce premier article concernant le Green Deal, retour sur les évènements d’une année 2019 très verte en Europe.

En mai 2019, les élections européennes sont les premiers signes d’une année qui marquera certainement un tournant dans la politique européenne. Le Parlement européen, après ces élections, est divisé en 7 groupes politiques : les chrétiens-démocrates du PPE disposent de 182 sièges ; les sociaux-démocrates du S&D (154 sièges), les libéraux de Renew Europe (RE, ex-ADLE, 108 sièges), le groupe des Verts/ALE (74 sièges), le groupe d’extrême droite Identité & Démocratie (ID, ex-ENL, 73 sièges), les souverainistes du groupe CRE (62 sièges) et la gauche radicale (GUE/NGL, 41 sièges).

Pour la première fois depuis 20 ans l’alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D) et le Parti populaire européen (PPE) ne disposent plus de la majorité. Le groupe des Verts passe de 52 à 74 sièges, les partis écologistes progressent dans toute l’Europe. Les Verts réalisent un score de 13,5% en France et se placent second en Allemagne à 20,5%. Ces résultats montrent la prise de conscience climatique des citoyens européens et coïncident avec plusieurs mouvements sociaux dans les grandes villes comme les marches pour le climat qui ont mobilisé des milliers d’adolescents.

C’est dans ce contexte qu’au mois de juillet, Madame Ursula Van der Leyen est élue présidente de la nouvelle Commission. Ancienne ministre fédérale allemande et proche d’Angela Merkel, elle remporte l’adhésion du Parlement avec des ambitions fortes pour l’environnement. Elle promet la mise en œuvre d’un Green Deal Européen qui vise à faire de l’Europe le premier continent climatiquement neutre.

Son programme « Une Union plus ambitieuse » présente les orientations des grandes politiques européennes. Elle y décrit 6 grandes ambitions pour l’Europe 2019-2024 :

– Un pacte vert pour l’Europe
– Une économie au service des personnes
– Une Europe adaptée à l’ère du numérique 
– Protéger notre mode de vie européen
– Une Europe plus forte sur la scène internationale
– Un nouvel élan pour la démocratie européenne

Le pacte vert sera donc la priorité de ce mandat et les objectifs sont ambitieux. Les réductions de 40% d’émissions de gaz à effet de serre prévues par l’Accord de Paris pour 2030 sont revues à la hausse pour atteindre la neutralité en 2050. La présidente a pour objectif une réduction des émissions de 50% voir de 55% si cela est soutenable. Le système d’échange de quotas d’émission sera étendu au secteur maritime et les quotas alloués gratuitement aux compagnies aériennes seront réduits. Afin d’éviter les fuites de carbone, une taxe carbone aux frontières sera proposée pour garantir aux entreprises une concurrence équitable.

Un Fond de Transition Juste sera mis en place pour soutenir la transition des régions et des travailleurs les plus affectés par les nouvelles normes et la transition énergétique. Conjointement aux investissements public, tout le système financier devra être repensé pour aller vers une finance durable. La Banque européenne d’investissement sera transformée en Banque européenne du climat. Le Plan d’investissement pour une Europe Durable est prévu à 1000 milliard d’euros sur les 10 prochaines années. Le Green Deal entend également présenter une stratégie en matière de biodiversité à l’horizon 2030 en s’appuyant sur la promotion de l’Economie circulaire.

Le 11 décembre dernier, la feuille de route de ce deal a été communiqué par la Commission devant la COP 25 puis présenter au Conseil européen. La nouvelle Commission semble sincèrement prendre la problématique environnementale à son compte. Nous verrons comment la nouvelle Commission souhaite faire de l’urgence climatique une opportunité unique.

 

 

Sources :

https://ec.europa.eu/info/sites/info/files/european-green-deal-communication_en.pdf

https://www.usinenouvelle.com/article/le-nouveau-nucleaire-en-suspension.N921484

https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/green-deal-europeen-7-5-milliards-d-euros-seront-affectes-au-nouveau-fonds-de-transition-juste-alors-que-l-objectif-est-de-mobiliser-100-milliards-148098.html

https://www.touteleurope.eu/actualite/a-quoi-ressemble-le-nouveau-parlement-europeen.html

https://ec.europa.eu/commission/sites/beta-political/files/political-guidelines-next-commission_fr.pdf

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.