Incendie à Notre-Dame: quel impact sur la santé?

 

L’incendie qui a frappé le monument le plus visité de Paris en avril dernier a eu pour conséquence l’émanation de plomb dans l’air parisien. Une enquête a permis de démontrer un taux de plomb largement supérieur à la normale. Le plomb a notamment pour effet de dérégler les systèmes immunitaire et nerveux. Cet événement a donc fait l’objet d’une attention particulière en matière de santé publique par les autorités.

L’incendie responsable de la pollution au plomb ?

Le 15 avril dernier, un gigantesque incendie a ravagé la toiture de la cathédrale Notre-Dame de Paris alors que des travaux étaient effectués. Les faits sont désormais prouvés : le feu a causé, au moins en partie, une hausse importante de la présence de plomb dans l’air. Une enquête du célèbre journal The New York Times a permis de révéler une concentration en plomb 1300 fois supérieure à la valeur de référence légale (1000 µg/m3 d’air) sur le parvis de la cathédrale, point le plus concentré. Selon, un témoignage d’un riverain pour l’émission Quotidien, du plomb a également été ressenti dans l’eau par des habitants et certains pompiers ont observé du plomb fondu sur le parvis de la cathédrale le lendemain de l’incendie.

Une mise en accusation par l’Organisation non-gouvernementale (ONG) Robin des bois a également été faite en comparant des chiffres d’avant l’incendie, plus précisément au moment de l’installation des échafaudages à la cathédrale et après l’incendie. L’association a donc porté plainte contre X pour « mise en danger de la vie d’autrui ».

Ayant retenu comme « valeur d’action » un taux de 5000 µg de plomb par m² d’air, l’Agence régionale de santé (ARS) et la Préfecture de police ont donc effectué des tests plus poussés autour de la Notre-Dame et ont fortement incité au dépistage. Cette incitation s’est d’ailleurs accentuée après qu’on fut trouvé chez un enfant un taux de plomb anormalement élevé dans le sang.

L’ARS a ainsi fortement conseillé des « prélèvements complémentaires » dans tous les établissements susceptibles d’accueillir des enfants où 300 mètres autour, le taux de plomb est supérieur à la valeur d’action. Sur les 877 prélèvements, 90 ont montré une plombémie supérieure au seuil de vigilance (25 µg/L de sang). Parmi ceux-ci, douze ont un taux supérieur au seuil de déclaration obligatoire. Cependant, les prises de sang chez les enfants ont été réalisées assez tardivement alors que le plomb ne reste que peu de temps dans le sang : un potentiel « scandale sanitaire » sera donc à vérifier dans les prochaines années. Les chercheurs de Santé publique France a tenté de rassurer la population en disant que le taux de plombémie est comparable à celui relevé dix ans plus tôt.

L’ARS a précisé à l’émission Quotidien qu’il « n’y a pas de conséquences sur la santé des gens » alors que Paris fait déjà figure de mauvaise en matière de pollution. Pour preuve, un parisien a en moyenne une espérance de vie inférieure de 9 à 27 mois à celle d’un français vivant en province.

La pollution, au plomb notamment, est déjà combattue selon la municipalité depuis quelques années déjà, mais l’incendie a ravivé les inquiétudes, notamment pour les écoles.

C’est pourquoi certaines ont été fermées cet été du fait de la pollution par mesure de protection et de sécurité. Les enfants sont en effet les plus sensibles au plomb.

Les conséquences du plomb sur la santé

Les prélèvements effectués chez les enfants ont notamment permis de détecter trois cas de saturnisme qui ont probablement été contaminés dans leur logement. Les peintures sont susceptibles de contenir du plomb et donc d’être à l’origine à de cette contamination. Le saturnisme est dû à l’inhalation de plomb, les enfants sont parmi la population le plus sujet à cette maladie. Le saturnisme correspond à une intoxication au plomb dont les troubles sont très différents selon les profils. Selon le ministère de la Santé, ils peuvent être « réversibles » comme « irréversibles ». Les conséquences sont donc très variées, la maladie peut par exemple affecter les systèmes immunitaire et nerveux. Ainsi, on peut observer chez les personnes victimes de saturnisme, une baisse de la croissance, de l’audition, du quotient intellectuel (QI), des dysfonctionnements au niveau des reins, des appareils reproducteurs, de l’anémie, de l’hypertension…

Le ministère ajoute que chez l’enfant, le plomb peut avoir des conséquences « même à faibles doses », notamment sur le système nerveux. Les effets d’une plombémie trop élevée sont proportionnellement graves à sa présence dans l’organisme. Le ministère considère également comme population à risques les femmes enceintes. Ce phénomène doit dans tous les cas faire l’objet d’une signalisation immédiate aux autorités sanitaires.

Sources :

https://www.actu-environnement.com/ae/news/paris-pollution-notre-dame-plomb-robin-bois-ars-34267.php4

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/09/12/pollution-au-plomb-pas-d-alerte-rouge-liee-a-l-incendie-de-notre-dame-selon-l-agence-de-sante_5509342_3244.html

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/07/26/deux-ecoles-proches-de-notre-dame-et-polluees-au-plomb-fermees-depuis-jeudi_5493939_3224.html

https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/notre-dame-letat-a-t-il-sous-estime-la-pollution-au-plomb-apres-lincendie-33000956.html

https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/20h-medias-lenquete-choc-du-new-york-times-sur-le-plomb-de-notre-dame-16721696.html

https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/taux-de-plomb-a-notre-dame-qui-est-fautif-letat-ou-la-mairie-de-paris-68605000.html

https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/batiments/article/effets-du-plomb-sur-la-sante

A propos de Arnaud GEROLD

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.