Les effets nocifs des perturbateurs endocriniens sur la santé

 

Polluants de l’environnement et potentiels danger pour l’Homme, les perturbateurs endocriniens sont de plus en plus décriés, voire interdits pour certains types, comme le bisphénol A. Les perturbateurs endocriniens constituent un ensemble de substances étrangères à l’organisme susceptibles d’interférer et modifier le système hormonal; provoquant ainsi un risque pour la santé.

 

 

Depuis 2011, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) réalise un travail de dénonciation face à la crise sanitaire que rencontre le monde. Celle-ci se traduit notamment par la multiplication des maladies chroniques telle que le cancer, le diabète, les maladies cardiovasculaires, les troubles de concentration, ou encore l’hyperactivité chez les enfants, l’obésité, etc.

L’OMS et les différents organismes de santé estiment que les causes de cette crise sanitaire sont liées aux modes de vie des populations mais également aux catastrophes environnementales. De ce fait a été mise en évidence de façon claire et précise l’influence de l’environnement sur la santé, notamment sur le système endocrinien.

Il est présenté comme un système qui coordonne et régule un grand nombre de fonctions essentielles de l’organisme. Il joue aussi un rôle important car il assure l’homéostasie de plusieurs systèmes physiologiques. Il permet à l’organisme de maintenir un équilibre physiologique interne en dépit des contraintes extérieures. Ainsi l’organisme a la possibilité de maintenir des valeurs adéquates avec son fonctionnement normal comme la glycémie, la température du corps, etc.

Ces effets néfastes pour le système endocrinien, sont le résultat des perturbateurs endocriniens. L’Union Européenne définit en 2011 les perturbateurs endocriniens. Il s’agit d’« une substance exogène ou un mélange, qui altère la ou les fonction(s) du système endocrinien et cause en conséquence des effets adverses sur la santé d’un organisme dans son ensemble ou de sa progéniture ou encore dans des populations ou des sous-populations ».

Dans le même sens, l’OMS et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) qualifient les perturbateurs endocriniens comme des substances étrangères à l’organisme interférant et modifiant le système hormonal.

L’action des perturbateurs endocriniens est un problème majeur de société, engendrant ainsi de nouvelles préoccupations juridiques. Cela est dû à cause de la nature même des substances constituant les perturbateurs endocriniens, mais aussi du fait que l’Homme et l’environnement y sont de plus en plus exposés.

Une présence quotidienne des perturbateurs endocriniens dans nos lieux de vie.

 

© Le parisien,octobre 2018

 

Les perturbateurs endocriniens sont présents dans plusieurs produits domestiques, dans les produits cosmétiques, les produits phytosanitaires, dans les pesticides et autres produits dont on a recours pour les besoins de l’agriculture. Il est important de préciser que les perturbateurs endocriniens peuvent aussi être présents dans des éléments d’origines naturelles contenant soit des « phytohormones » soit des hormones naturelles comme l’œstrogène.

Les conséquences d’une exposition prolongée aux perturbateurs endocriniens

Selon l’ANSES( Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), une exposition aux perturbateurs endocriniens est susceptible d’engendrer plusieurs effets. Tout d’abord ils peuvent imiter l’action d’une hormone naturelle engendrant ainsi un effet mimétique ou agoniste sur le corps. Ils peuvent aussi empêcher une hormone de se fixer à son récepteur entravant ainsi la transmission du signal hormonal, c’est ce qu’on appelle l’effet de blocage ou antagoniste.

Toujours selon l’ANSES, les perturbateurs endocriniens peuvent perturber la production ou encore dégrader la régulation des hormones ou leurs récepteurs, ils peuvent aussi perturber le transport d’une hormone dans l’organisme.

De nombreuses études montrent aussi qu’ils peuvent être à l’origine de trouble de la fertilité notamment chez les hommes1.

Les solutions envisageables pour réduire leurs effets néfastes sur la santé et l’environnement

Les conséquences des perturbateurs endocriniens sont intrinsèquement liées au seuil d’exposition à ceux-ci. En effet, en dessous d’un certain seuil variable en fonction de l’âge, l’état de santé, du taux d’exposition, les mécanismes de défense immunitaire de l’organisme peuvent permettre d’éviter l’apparition des effets sanitaires et environnementaux néfastes à la fois pour l’homme et la planète.

Mais, pour certaines substances potentiellement cancérigènes comme le bisphénol A, il n’y pas d’effet de seuil, ainsi les effets se font ressentir même à faible dose. C’est dans cette optique que la France a interdit définitivement en 2015 le bisphénol A. L’Union Européenne a aussi interdit le bisphénol A mais uniquement pour les biberons, les autres utilisations restent possibles.

L’une des solutions pour essayer de limiter les perturbateurs endocriniens est l’interdiction de toute substance faisant partie de cette catégorie. Cela car leur utilisation massive dans les différentes industries va continuer d’imprégner la population et l’environnement, engendrant ainsi des effets néfastes.

Bibliographie :

Santé et Environnement: Expertise et régulation des risques, de Béatrice PARANCE, chez CNRS Édition mars 2017,p.83 à 87.

Environnement et santé publique:Fondements et pratiques, de Michel Gérin chez Edisem au chapitre 24

-Site dédié aux perturbateurs endocriniens : http://www.perturbateurendocrinien.fr/

-Site de l’ANSES, section consacré à la santé et environnement : https://www.anses.fr/fr

-Article des sites: alternative santé de juillet 2016 et du Parisien d’octobre 2018.

1Environnement et santé publique – Fondements et pratiques de Michel Gérin chez Edisem

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.