Vers un conservatisme écologique en Autriche ?

Werner Kogler, tête de liste des Grünen, au moment des résultats – Source : Der Standard

Au lendemain des élections législatives en Autriche, la question du renouvellement politique se pose. Avec ses 37,1% des voix, le parti conservateur (ÖVP) de Sebastian Kurz devance largement le parti socialiste (SPÖ – 21,7%) et le parti d’extrême droite (FPÖ – 16,1%) et s’installe confortablement au Parlement. Il devra à présent former un gouvernement qui pourrait pour la première fois être issue d’une coalition avec le parti des verts (Die Grünen – 14%).

Ces élections sont le fruit d’un retournement politique sans précédent. Alors que l’Autriche est gouvernée par une coalition conservatrice – extrême droite depuis deux ans, un scandale de détournement de fonds et de corruption éclate une semaine avant les élections européennes de 2019. En mai, le FPÖ est contraint à quitter le gouvernement et plombe sa popularité, les affaires de justice et ses propos racistes très controversé. Le gouvernement est destitué et de nouvelles élections législatives se sont donc tenues le 29 septembre 2019.

Une aubaine pour le parti des verts autrichiens qui célèbre son retour au Parlement, plus fort que jamais. Lors des dernières élections de 2017, le parti des Grünen éclate en interne et ne parvient pas à atteindre le minimum des 4% des suffrages nécessaires à l’entrée au Parlement. Sa restructuration et le climat électoral étant favorable aux priorités écologiques leur permet de gagner près de 10% pour atteindre leur meilleur score historique aux élections législatives.

La droite de Sebastian Kurz a les clefs en main pour un renouveau politique. Les années de coalition SPÖ – ÖVP sont aujourd’hui synonymes de l’immobilisme politique, pendant que la FPÖ a fait preuve d’incompétence lors du dernier gouvernement. Une coalition avec les écologistes est désormais possible et dans l’air du temps. Or l’incompatibilité des lignes politiques sur certains sujets, notamment sur l’immigration ou encore les questions sociales, devra être surmontée pour assurer la stabilité du gouvernement. Un conservatisme écologique serait donc une première en Autriche, voire même en Europe, et aurait un aspect quelque peu « expérimental ». Les négociations débuteront cette semaine et les attentes sont très élevées.

 

Sources :

  • https://www.derstandard.at/story/2000109253283/fuer-die-oevp-oeffnet-sich-nach-der-nationalratswahl-die-gruene
  • https://kurier.at/politik/inland/erste-hochrechnung-oevp-371-spoe-225-fpoe-167-prozent/400619504
  • https://www.lemonde.fr/international/article/2019/09/29/en-autriche-les-conservateurs-de-sebastian-kurz-remportent-les-legislatives_6013525_3210.html

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.