Une banque pour le climat ?

 

Créer une banque européenne pour financer la transition énergétique. Voilà le projet porté par l’économiste Pierre Larrouturou et le climatologue Jean Jouzel. Lancée en décembre 2017, cette initiative revient sur le devant de la table en vue des élections européennes de mai prochain.

 

Un Traité pour le climat

Depuis 2015, la Banque Centrale Européenne (BCE) a créé plus de 2500 milliards d’euros. Près de 80% de cette somme est allée à la spéculation. Or dans le même temps, la Cour des comptes européenne appelle les Etats membres à investir 1115 milliards d’euros pour la transition écologique.

 

Si le climat était une banque on l’aurait déjà sauvé

 

L’association Agir pour le Climat, porteuse du projet, souhaite donc utiliser la création monétaire pour investir dans la transition écologique. Elle propose à l’Union Européenne d’intégrer le projet de Pacte Finance Climat dans un nouveau Traité. Plus de 500 personnalités de tous horizons ont déjà signé l’Appel.

 

Comment ça marche ?

Le Pacte s’articule autour de deux éléments. Le premier est la création d’une Banque européenne du climat et de la biodiversité. Filiale de la Banque Européenne d’Investissement (BEI), son rôle serait de prêter à taux zéro aux Etats membres, à hauteur de 2% de leur PIB. Ce prêt serait dédié uniquement à la lutte contre le dérèglement climatique. Pour la France, cela représenterait 45 milliards d’euros par an.

Le deuxième outil est un budget européen pour le climat. Doté de 100 milliards d’euros par an, ce fonds serait alimenté via une taxe sur les bénéfices des grosses entreprises. Ce budget a vocation à financer des investissements dans la transition énergétique en Europe, des travaux de recherche, ainsi qu’un « plan Marshall » pour le continent africain.

D’après Pierre Larrouturou, le Pacte pourrait créer jusqu’à 900 000 emplois en France dans les prochaines décennies.

 

(Ré)unir l’Europe autour du climat

 

« Nous ferons tout pour que le plus grand nombre de listes s’empare du projet en vue d’une action commune au sein du Parlement européen. »

Pour les porteurs du projet, c’est également l’occasion de renforcer la solidarité des Etats membres autour d’une cause commune. Les nouvelles échéances de mai prochain seront déterminantes pour envisager la concrétisation du Pacte.

 

 

 

Sources :

Site Internet du Pacte Finance-Climat

Actu Environnement, 1 février 2019, Pacte finance climat: un traité pour mettre la finance au service du climat

We Demain, 19 février 2019, Pacte finance climat “Il faut une banque européenne pour financer la transition”

A propos de Juliette LACROIX

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.