L’organisation du déversement des déchets en CIV (Abidjan)

 

  • Un impact considérable de l’augmentation de la population sur son environnement

 

La Cote d’Ivoire est un pays de l’Afrique de l’Ouest qui a pour capitale économique la ville d’Abidjan et également la ville la plus peuplée de l’Afrique de l’Ouest francophone (raison pour laquelle dans notre article nous nous focaliserons sur la ville d’Abidjan vue la densité). La population de la ville atteignait 1.995.212 habitants en 1989 et en 2014 elle a été estimée à 4 707 000 habitants soit 21% de la population du pays ce qui amène à se poser une question qui pourrait tarauder l’esprit de tout environnementaliste: comment se fait l’organisation du déversement des déchets ménagers dans la ville d’Abidjan ?

L’accroissement de la population ivoirienne ces dernières années a eu un effet considérable sur le fonctionnement des équipements et services d’hygiène publique, chose qui n’avait pas été prévue par le gouvernement vu l’augmentation inattendue. Il existe des moyens peu développés pour aider le gouvernement pour la collecte des déchets, ce sont des personnes avec des brouettes qui passent de porte en porte dans les quartiers pour récupérer les ordures moyennant une somme d’argent mensuelle qui est variable selon les quartiers ( huppés ou précaires) entre 2 euros et 5 euros.

Résultat de recherche d'images pour "mode précaire pour l'enlèvement des déchets en CIV"Résultat de recherche d'images pour "mode précaire pour l'enlèvement des déchets en CIV"

En 2015, depuis l’arrivée de la ministre de la salubrité et du développement durable, certains problèmes que rencontrent les sociétés pour le ramassage des ordures ont été relevés qui sont : le financement moyen de la filière qui empêche les opérateurs d’être efficaces, ensuite le problème des infrastructures qui font la collecte. Mais l’initiative de certaines sociétés, comme la société de téléphonie mobile MTN-CI en partenariat avec certaines mairies de la ville d’Abidjan et PARO-CI, qui est un programme d’assainissement et de recyclage des ordures en Cote d’Ivoire, une organisation intervenant dans le domaine de l’environnement et du développement durable avec Bolloré, procéderons au lancement de la campagne Ewaste collecte et du recyclage de déchets d’équipements électriques et électroniques.

 

  • Les nouveaux engagements du gouvernement

“Des nouveaux camions de ramassage d’ordures seront bientôt en circulation dans la ville d’Abidjan, la ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, Anne Désirée Ouloto qui, en compagnie du directeur général de Ecoti SA, un des nouveaux opérateurs de la filière, a réceptionné ces engins neufs au port d’Abidjan”. [1]

Le premier centre d’enfouissement technique a été mit en place pour les déchets solides non loin de la ville d’Abidjan pour les déchets ne pouvant être recyclés.

Pendant des journées Africaines de l’écologie et des changements climatiques organisé du 18 au 22 Mars 2018 qui avait pour thème ” la transition énergétique et écologique en Afrique ” le premier ministre Amadou Gon Coulibaly a annoncé que ” le projet dédié à l’élimination écologique des déchets solides ménagers vise la structuration et la modernisation de la chaîne de collecte et de gestion des déchets du District Autonome d’Abidjan“.

La Cote d’Ivoire est certes loin d’avoir une gestion complète des déchets et manque de matériel adéquat pour cela mais ne reste pas en marge concernant les dommages que cela peut causer sur son environnement et la santé de la population. Le gouvernement met en place des moyens pour rendre la ville la plus peuplée de l’Afrique francophone propre. Mais l’implication de certaines sociétés comme MTN-CI, la société de téléphonie mobile, reste un bon exemple pour les autres sociétés qui peuvent contribuer à la gestion des déchets.Toutefois, comme solution le gouvernement peut instaurer ces attitudes dès le bas âge dans l’éducation nationale en la mettant comme matière scolaire et aussi prendre exemple sur la gestion des déchets dans les pays développés dans ce domaine, ainsi que le principe du pollueur pollueur qui doit s’appliquer.

 

Sources:

Image1 source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjx0JvZhYbgAhXF8OAKHZb9BI4Q_AUIDygC&biw=1366&bih=657#

Image 2: https://www.memoireonline.com/12/13/8360/Gestion-des-dechets-solides-des-marches-urbains-cas-du-marche-de-Matete-construit-sur-financemen.html

Image 3: www.abidjan.net

[1] https://news.abidjan.net/h/636567.html

www.salubrite.gouv.ci/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Abidjan

http://www.environnement.gouv.ci/actualite.php?rd=587

https://www.fratmat.info/index.php/economie/dechets-electriques-et-electroniques-mtn-ci-lance-une-vaste-operation-de-collecte-et-de-recyclage

A propos de Mireille BINI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.