Décryptage de la nouvelle Programmation Pluriannuelle de l’Energie (partie 3/4)

Le 27 novembre a été publiée la nouvelle Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE). C’est la feuille de route française aux horizons 2023 et 2028 pour la sobriété et l’efficacité énergétique, afin de mettre en œuvre les lois nationales et accords internationaux. Cet article traite du troisième objectif, à savoir “diversifier le mix-énergétique en développant les énergies renouvelables et en réduisant le parc nucléaire”.

À l’horizon 2028, la capacité installée des ENR sera doublée par rapport à 2017. La production de chaleur renouvelable sera augmentée entre 40 % et 59 % par rapport à 2016, la production de gaz renouvelable sera multipliée par 5 par rapport à 2017. La quantité de chaleur et de froid renouvelable et de récupération sera multipliée par 2,4 à 2,8.

L’accent est clairement mis sur la production de chaleur, qui représente 42 % de la consommation finale d’énergie en 2016. Afin de la décarboner grâce au biogaz et à l’hydrogène, des mécanismes financiers sont mis en place, comme le Fonds Chaleur, s’élevant à 315 millions d’euros en 2018, ou l’encouragement des prêts à taux zéro. Concernant les transports, l’objectif est d’encourager les biocarburants et la part biosourcée dans les carburants. Les énergies renouvelables électriques sont encouragées par des augmentations de capacité installée, principalement en solaire PV et en éolien en mer. L’autoconsommation est également favorisée. La réduction du parc nucléaire est envisagée, avec la fermeture de 14 réacteurs d’ici 2035, en commençant par Fessenheim en 2020, et un calendrier de fermeture sera élaboré en fonction des 5e visites décennales des établissements concernées.

La mutation du mix énergétique au profit de moyens de productions intermittents implique que des efforts doivent être faits sur les moyens de stockage, afin de garantir la sécurité d’approvisionnement. C’est ce qui est prévu par le Plan Hydrogène, qui sera étudié dans un prochain article.

Cet article ne traite que de certains aspects de la PPE. L’intégralité du document est disponible ici.

A propos de Anaïs WALCH

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.