« Qui s’y frotte, s’y soigne. »

Les journées s’atrophient. Les terrasses des cafés se vident. Chaque coin de notre peau se cache sous un amas de vêtements. Au froid piquant et cinglant, s’ajoute un lot de maux : fatigue, rhume, bronchite, grippe … Comment y échapper ? L’ortie se trouve toute désignée puisque, en dépit de sa mauvaise réputation, elle concilie bienfaits pour notre santé et pour l’environnement.

L’ortie et notre santé

Sous l’effet conjugué des scandales liés aux médicaments de synthèse et du désir de retour à des solutions plus naturelles, l’internaute, jouant au médecin, peut découvrir que l’ortie est une plante remarquable pour prévenir et combattre les virus hivernaux.

Regorgeant de vitamines A, B, C et fortement minéralisée en fer, en calcium, en magnésium, en phosphore et en potassium, l’utilisation des principes actifs de l’ortie nous rend plus résistants. Véritable trésor nutritionnel proliférant aux abords de nos jardins, on l’utilise également pour traiter l’acné, les rhumatismes, le rhume des foins ou encore les cas d’anémie.

Pour profiter au mieux de ses vertus, oubliez le souvenir des démangeaisons après les balades à la campagne, cette plante se consomme comme un légume. Pour une conversion en douceur, l’ortie s’invite dans nombre de repas hivernaux : en soupe, en quiche, ou encore en omelette.

L’ortie et l’environnement

Nos corps fatigués ne sont pas les seuls à pouvoir bénéficier des bienfaits de l’ortie. Autrefois utilisée pour fabriquer des cordages et toiles, la fibre d’ortie offre une qualité particulière en matière d’isolation thermique : celle de retenir l’air.

Si la production de tissus comme le coton cause des dommages environnementaux, la fibre d’ortie propose également une alternative intéressante. En effet, elle nécessite peu d’eau et de produits phytosanitaires. C’est d’ailleurs le projet d’une entreprise alsacienne, Velcorex-Matières Françaises, qui a décidé de lancer une marque de vêtements 100 % ortie eco-friendly.

Désormais, les vers de Victor Hugo, « J’aime l’araignée et j’aime l’ortieParce qu’on les hait. » n’ont plus lieu d’être.

 

Sources :

FIGARO SANTÉ, Le regain d’intérêt pour les plantes, 15 avril 2013, Disponible sur : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/04/15/20350-regain-dinteret-pour-plantes.

HUFFPOST, Quel est l’impact de l’industrie textile sur l’environnement, 29 novembre 2015, Disponible sur :
https://www.huffingtonpost.fr/2015/11/29/impact-textile-environnem_n_8663002.html

A. MORO-BURONZO, Les incroyables vertus de l’ortie, Éd. Jouvence, 2011.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.