Lutte contre la pollution plastique des océans : « le bateau collecteur de déchets »

Le plastique … cette « fabuleuse » découverte des années 60 a indéniablement révolutionné de nombreux secteurs, du bâtiment à l’automobile en passant par l’alimentation. Aujourd’hui c’est « une bombe à retardement dont on découvre peu à peu les effets sur notre santé et notre environnement »*. Pour autant, environ 300 kg de plastique sont déversés dans les océans chaque seconde.

Continent de déchets plastiques découvert au large du Honduras en 2017

Source : https://www.epochtimes.fr/caraibes-veritable-continent-de-dechets-plastiques-a-ete-decouvert-large-honduras-98973.html

 

Si certaines conséquences sont déjà visibles dans les écosystèmes avec quelques 100 000 mammifères marins tués chaque année, le pire reste à venir. En effet, les macrodéchets plastiques se dégradent en nanoparticules qui ont la faculté de traverser les barrières tissulaires et d’envahir tous les organismes vivants notamment via la chaîne alimentaire.

L’association THE SEACLEANERS a pour objectif de réduire cette pollution océanique en captant les macrodéchets avant qu’ils ne se disloquent. Comment ? Grâce au projet « MANTA », la conception d’un quadrimaran de 70 mètres de long qui aura pour mission de récolter les déchets, les trier et de les compacter à son bord.

https://www.theseacleaners.org/fr/

Ses actions pourront avoir lieu au plus près des principales sources de pollution océanique partout dans le monde (littoraux, estuaires…). Le navire pourra stocker 250 tonnes de plastique dans ses coques, avant de les acheminer à terre vers les unités de recyclage.

Son empreinte carbone sera minime notamment grâce à ses 4 moteurs électriques alimentés par éoliennes et panneaux photovoltaïques. Ce projet permettra aussi de collecter des informations relatives à la géolocalisation, la quantification et la qualification des déchets plastiques. Les informations seront mises à disposition de la communauté internationale en Open data afin d’anticiper, et on l’espère, solutionner cette catastrophe écologique.

Les premières missions du «bateau collecteur de déchets» sont prévues pour 2020. Avec déjà 300 millions de tonnes de plastique estimées en 2015 dans les océans, la conception de plusieurs bateaux de ce type pourrait réduire considérablement les vortex de plastique présents dans les océans.

Cette solution reste temporaire et n’exemptera pas les pouvoirs publics et les industriels de devoir prendre des solutions efficaces pour endiguer rapidement ce phénomène, notamment en réévaluant complètement le cycle de vie du plastique que nous consommons. Le Parlement européen à vendredi 26 octobre 3018 voté l‘interdiction des plastiques à usage unique ce qui est un premier pas vers cette bataille qu’il faudra mener.

 

* pour en savoir plus : https://theconversation.com/dechets-plastiques-la-dangereuse-illusion-du-tout-recyclage-90359

A propos de Juliette MENOU

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.