Le recyclage du plastique, c’est pas automatique !

 

Nous croulons sous le plastique, c’est un fait. Chaque année, ce sont près de 12 millions de tonnes de plastique qui finissent dans nos océans. Face à ce fléau, intensifier la lutte pour le tri et le recyclage paraît urgent. Mais ces méthodes sont loin d’être efficaces.

 

Encore de gros efforts à réaliser en matière de tri et de recyclage

La France figure parmi les cancres de l’Union Européenne avec un taux de recyclage des déchets plastiques qui ne dépasse pas les 22% – contre près de 40% pour nos voisins allemands. L’Hexagone est donc encore loin de l’objectif de 100% de plastique recyclé d’ici 2025.

Toutes les collectivités ne sont pas au même niveau concernant le tri des matières plastiques. En 2016, seulement 25% des français pouvaient recycler l’ensemble de leurs déchets plastiques ménagers.

Et même si les emballages font aujourd’hui l’objet de consignes de tri de plus en plus appliquées par les consommateurs, la plupart des objets plastiques échappent au processus.

 

Le mythe du tout recyclable

Trier ses déchets plastiques, c’est bien. Mais encore faut-il que ce plastique puisse être recyclé. Car aujourd’hui 50% des emballages ne sont techniquement pas recyclables. Ce taux est encore plus élevé pour les autres objets en plastique.

Le recyclage ne fonctionne pas en boucle fermée : les contraintes techniques et logistiques sont trop fortes. Une bouteille en PET n’est pas recyclable à l’infini. Elle sera généralement transformée en fibre polaire ou en stylo – rarement en une autre bouteille. Or ces objets sont difficilement recyclables.

En réalité, la majorité des produits en plastique sont impropres au recyclage et sont, dans le meilleur des cas, incinérés ou enfouis. Il est estimé que seulement 5% des plastiques usagés peuvent être traités en circuit fermé.

Tout miser sur une économie circulaire du plastique est donc illusoire. Les députés européens l’ont bien compris en votant le 24 octobre dernier en faveur de l’interdiction des objets plastiques à usage unique. Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.

 

Pour plus d’informations :

https://www.zerowastefrance.org/wp-content/uploads/2018/08/201806_note-zwf-enjeux-et-actualite-autour-du-plastique.pdf

https://theconversation.com/dechets-plastiques-la-dangereuse-illusion-du-tout-recyclage-90359

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/developpement-durable/le-recyclage-des-plastiques-en-france-a-encore-une-grande-marge-de-progres_126722

http://www.europe1.fr/societe/seulement-un-quart-des-emballages-en-plastique-recycle-selon-60-millions-de-consommateurs-3593639

A propos de Juliette LACROIX

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.