Le réchauffement climatique : créateur d’emplois ?

Pourquoi ne pas relancer l’économie mondiale grâce à la lutte contre le réchauffement climatique, c’est la finalité du rapport publié par la commission mondiale sur l’économie et le climat.
Selon cette étude récente la lutte contre le réchauffement climatique permettrait un essor économique sans précédent avec la création de 65 millions d’emplois dans le monde.
L’OIT quant à elle pense que cette direction vers une économie verte, créerait 24 millions d’emplois et en détruirait 6 millions, soit un solde positif de création d’emplois de 18 millions de postes.
L’objectif provient de l’accord sur l’environnement du sommet de Paris en 2015, et le but de limiter l’augmentation de la température à 2 degré.
Qui en bénéficiera ?
Le bénéfice de cette économie se répercutera en Amérique, en Asie et dans la zone Pacifique, ainsi qu’en Europe. La création d’emplois s’élèverait pour chaque continent respectif à trois millions, à quatorze millions et à douze millions d’emplois.
Des perdants ?
Mais certains continent de par leur ressources et économie actuelles pourraient être touchés comme le Moyen-Orient et l’Afrique qui devraient perdre environ 300 000 à 350 000 emplois, ce qui représente moins d’1% de leur emplois actuels.
Quels secteurs seraient touchés ?
Les secteurs qui seront principalement impacté sont l’extraction pétrolière et le raffinage qui afficheraient des pertes supérieures à un million d’emplois.
Le secteur de l’électricité quant a lui verra la création de 2,5 millions de postes pour les énergies renouvelables ce qui compenserait largement la destruction de 400 000 emplois dans la production basée sur les combustibles fossiles.
L’économie circulaire elle connaîtrait un rebond très importante avec les activités de recyclage, tri, réparation et autres avec la création de 6 millions d’emplois.
Tous ces chiffres sont bien encourageants, mais ils ne reposent que sur des suppositions.
Ici il faudra tout de même prendre en compte différents facteurs : les Etats joueront t’ils le jeu ? Le marché suivra t-il cette démarche? Sommes nous prêts à un revirement à 360 degrés par rapport aux énergies actuelles qui sont actuellement utilisées.
Des questions qui connaîtront une réponse dans les années à venir.

 

A propos de Sejdi ALA

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.