Glyphosate : les députés français votent contre l’interdiction de l’herbicide controversé

 

Lundi 28 mai, les députés français ont décidé que l’interdiction du glyphosate ne figurerait pas dans la loi, alors qu’Emmanuel Macron s’était engagé à bannir son utilisation d’ici trois ans. Cette décision des parlementaires va-t-elle compromettre la sortie du glyphosate d’ici 2021?

 

Image libre de droit:
https://pixabay.com/fr/poison-t%C3%AAte-de-mort-toxique-98648/

 

Adopté en première lecture à l’Assemblée nationale le 30 mai, le projet de loi agriculture et alimentation, qui avait notamment pour objectif de promouvoir des modes de production plus respectueux de l’environnement, ne comprendra aucune référence à l’interdiction du glyphosate. En effet, les amendements ayant pour but d’inscrire dans la loi une date de sortie du glyphosate ont été rejetés lors d’un vote le 28 mai.

Au total, ce sont 20 députés qui se sont exprimés en faveur de l’interdiction, alors que 63 députés ont voté contre… Dont 42 d’entre eux font partie du groupe parlementaire de La République en Marche (LREM). Chose étonnante, lorsque l’on sait qu’Emmanuel Macron s’était engagé à interdire le glyphosate d’ici 2021. En effet, l’herbicide controversé est classé « cancérogène probable » par l’Organisation mondiale de la santé.

Le gouvernement a cependant annoncé le 22 juin la création d’un groupe de travail qui a pour objectif de fixer les modalités de la suppression de l’emploi de cette substance sur le territoire français. Celui-ci sera composé de représentants du monde agricole (syndicats, coopératives, chambres d’agriculture) mais aussi d’industriels, de représentants du secteur de la distribution, de chercheurs ainsi que de parlementaires. Il sera par ailleurs placé sous le contrôle des ministres de l’Agriculture et de l’Alimentation (Stéphane Travert) et de la Transition écologique et solidaire (Nicolas Hulot). Ce groupe de travail aura notamment pour mission d’identifier les différentes solutions et d’étudier les alternatives qui permettront aux agriculteurs de se passer du glyphosate d’ici trois ans.

Mais interdire sans légiférer est-il réellement possible ? Seul l’avenir nous le dira…

 

 

Sources :

https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/06/01/loi-alimentation-une-defaite-environnementale_5308070_3232.html

https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/05/29/l-assemblee-nationale-ne-vote-pas-de-date-pour-la-fin-du-glyphosate_5306106_3244.html

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/pesticides-votre-depute-t-il-vote-contre-interdiction-du-glyphosate-1485005.html

https://www.leprogres.fr/france-monde/2018/06/22/sortie-du-glyphosate-hulot-et-travert-veulent-accompagner-les-acteurs

https://www.nouvelobs.com/planete/20180529.OBS7374/interdiction-du-glyphosate-les-63-deputes-qui-ont-vote-contre-l-inscription-dans-la-loi.html

https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/06/22/sortie-du-glyphosate-stephane-travert-et-nicolas-hulot-veulent-des-engagements-a-la-mi-juillet_5319704_3244.html

 

 

A propos de

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website stores some user agent data. These data are used to provide a more personalized experience and to track your whereabouts around our website in compliance with the European General Data Protection Regulation. If you decide to opt-out of any future tracking, a cookie will be set up in your browser to remember this choice for one year. I Agree, Deny
726