Maîtrise de la demande d’énergie et développement des énergies renouvelables : l’avenir énergétique français selon l’ADEME

 

L’ADEME a publié le 22 mai dernier ses nouvelles préconisations pour une transition énergétique française réussie. Deux objectifs émergent : une baisse drastique de la consommation d’énergie couplée à un développement massif des énergies renouvelables.

 

Image libre de droit: https://pixabay.com/fr/%C3%A9nergies-renouvelables-%C3%A9nergie-1989416/

 

Dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) a dévoilé sa position quant à l’avenir énergétique français, dans son rapport intitulé « Pour une ambition renouvelée en faveur de la transition énergétique ».

Le premier levier d’action proposé par l’ADEME est celui de la maîtrise de la demande d’énergie. En effet, l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas ! Pour ce faire, l’ADEME fixe un objectif ambitieux de baisser de 30% la consommation d’énergie française d’ici 2035. Elle insiste sur deux priorités pour parvenir à cet objectif: la rénovation des bâtiments ainsi que des changements profonds en matière d’utilisation des modes de transport.

Les énergies renouvelables, qui représentent aujourd’hui environ 16% du mix énergétique français, devront quant à elles être massivement développées selon l’ADEME. Celle-ci préconise en effet d’augmenter de 70% la production d’EnR d’ici 2028. Pour ce faire, l’ADEME propose de miser tout particulièrement sur le développement de la filière bois-énergie, des pompes à chaleur, de l’éolien, du solaire photovoltaïque ainsi que de la méthanisation.

Autant de défis à relever pour la France, qui peine encore à se défaire de sa dépendance aux énergies fossiles et au nucléaire. Mais outre leur contribution majeure à la lutte contre le réchauffement climatique, la maîtrise de la demande d’énergie et le développement des énergies renouvelables devraient également, selon le rapport de l’ADEME, permettre la création de 340.000 emplois d’ici 2035. Il s’agit donc également d’un enjeu économique de taille… Reste à savoir si ce rapport sera entendu par les pouvoirs publics, et si les moyens seront mis en œuvre pour parvenir à atteindre les objectifs ambitieux qu’il propose.

 

Sources :

https://www.challenges.fr/energie-et-environnement/transition-energetique-la-france-doit-accelerer-massivement-le-developpement-des-energies-renouvelables_588764

https://www.20minutes.fr/societe/2275351-20180522-transition-energetique-france-doit-baisser-consommation-energie-30-2035

http://presse.ademe.fr/wp-content/uploads/2018/05/Note-explicative-ADEME_PPE.pdf

A propos de

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website stores some user agent data. These data are used to provide a more personalized experience and to track your whereabouts around our website in compliance with the European General Data Protection Regulation. If you decide to opt-out of any future tracking, a cookie will be set up in your browser to remember this choice for one year. I Agree, Deny
790