Les entreprises françaises bien classées en terme de RSE

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

handshake-2056023_1920

la RSE est une pratique qui monte en puissance depuis quelques années à l’échelle planétaire. Un récent rapport met à l’honneur les entreprises françaises, qui s’y distinguent particulièrement.

La RSE, une démarche volontaire dans laquelle les entreprises se retrouvent

La Responsabilité Sociale ( ou Sociétale) des Entreprises peut se définir comme la prise en compte volontaire par celles-ci des préoccupations sociales et environnementales dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes. De plus en plus d’entreprises, de la PME à la firme multinationale, se lancent ou confortent leurs politiques RSE ces dernières années.

Celles-ci y trouvent un large panel d’avantages parmi lesquels : assurer la pérennité de l’entreprise à long terme, prendre de l’avance sur la législation sociale/environnementale/etc, ou encore répondre à la demande des parties prenantes, et notamment du consommateur, ce dernier étant de plus en plus exigeant en la matière.

Les entreprises françaises parmi les plus responsables des pays de l’OCDE

Dans son deuxième rapport publié le 29 mars 2017, le baromètre Eco vadis- Médiateur des entreprises souligne la belle performance des entreprises françaises. Ces dernières occupent en effet la 4ème place des entreprises les plus responsables parmi les pays de l’OCDE, derrière le Royaume uni, la Suède et le Danemark, mais devant l’Allemagne. En 2017, 63 % des entreprises françaises avaient un système de management considéré comme adapté ou exemplaire du point de vue RSE, contre 51 % pour la moyenne de l’OCDE. Ce sont d’ailleurs les entreprises françaises qui ont le plus progressé depuis la dernière édition du baromètre en 2015, avec une augmentation de 10 points. Les entreprises françaises se distinguent particulièrement dans les aspects sociaux, où elles sont 3ème, juste derrière le Royaume-Uni et la Suède.

Le rapport est d’autant plus satisfaisant du fait qu’aussi bien les PME que les grandes entreprises obtiennent des scores nettement supérieurs à la moyenne de l’OCDE, même si les grandes entreprises conservent une certaine avance, ayant entamé leurs démarches RSE avant les PME. Ces dernières ont cependant su saisir les enjeux autours de la RSE et se sont adaptées, souvent par effet du déversement de la politique des grandes entreprises sur leurs sous-traitants, souvent des PME.

Un bon résultat qui doit encourager à des politiques encore plus ambitieuses

Pour autant, le rapport souligne que les entreprises françaises demeurent légèrement en retrait en matière de gouvernance, qui inclut la gestion responsable de l’information, les pratiques anti-concurrentielles et la corruption. Avec une note de 41.8/100, légèrement inférieure à la moyenne des pays de l’OCDE, qui est à 42.3/100, il place la France au 17ème rang. Petite consolation : c’est sur ce point que les entreprises françaises ont le plus progressé ( +14 points) .

Le consommateur et citoyen français ne peut que se réjouir de ces bons résultats, qui n’atteint certes pas encore la panacée,  en gardant toutefois à l’esprit qu’il existe toujours des marges de progression importantes.

 

Image libre de droit : https://pixabay.com/fr/poign%C3%A9e-de-main-main-donner-2056023/

Sources : http://www.toupie.org/Dictionnaire/Rse.htm

http://www.novethic.fr/isr-et-rse/comprendre-la-rse/la-rse-dans-lentreprise.html

http://www.novethic.fr/isr-et-rse/actualite-de-la-rse/isr-rse/rse-les-entreprises-francaises-bonnes-eleves-144346.html

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/les-entreprises-francaises-se-preoccupent-plus-de-leur-impact-societal-674024.html

 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *