Li-Fi Led et développement durable en Côte d’Ivoire

La start-up Li-Fi Led Côte d’Ivoire de 12 employés a récemment installé un système Li-FI Led dans le village de 5000 habitants de Dronguiné en Côte d’Ivoire, à la frontière avec le Liberia. Ange Frédérick Balma, le créateur de la société, est un jeune ingénieur qui a voulu cibler un village particulièrement défavorisé du fait notamment des répercussions de la guerre au Liberia. Ce système permettra en outre aux habitants d’avoir accès à la lumière et par conséquent à internet et à la télévision. Le ‘’kit’’ mis à disposition comprend notamment des panneaux solaires, des lampes LED, le câblage électrique et un récepteur Li-Fi, et a coûté près de 7600 euros. Mais qu’est-ce donc la technologie Li-Fi Led et quels en ont été les répercussions sur le village en question ?

Le récepteur Li-Fi installé à Dronguiné fonctionne à la lumière générée par des panneaux solaires. Toutefois, cette technologie n’utilise pas de connexion Wi-Fi mais plutôt le signal lumineux comme moyen de transmission. En effet, les signaux lumineux émis par les lampes LED à très haute fréquence permettent de reproduire le message escompté. Cela aurait une efficacité cent fois supérieure au Wi-fi. Cependant, ce mode de transmission ne permet pas aux signaux de traverser les murs, ce qui prix_balmapose une limite à sa généralisation. Mais le service proposé Li-Fi Led Côte d’Ivoire présente tout de même de nombreux avantages.

Le service proposé par la société susmentionnée est tout d’abord gratuit. Les habitants de Dronguinée ont ainsi facilement accès à l’électricité, à internet et à la télévision dans un rayon de 300 m. Cela permet au village d’évoluer plus rapidement en étant autrement connecté au monde extérieur. Par exemple, les agriculteurs peuvent améliorer leurs techniques grâce à des formations à distance et aux conseils d’autres agriculteurs ivoiriens qui n’étaient pas en contact avec leurs homologues à cause des longs trajets. De même, pour les cas d’urgence, les médecins peuvent communiquer avec leurs patients et éviter ainsi des situations graves. Par ailleurs, auparavant, les habitants devaient parcourir près de deux heures de route avant de pouvoir recharger leurs téléphones ou accéder à internet. Un autre aspect positif de l’installation est la démarche de développement durable des concepteurs : le recyclage d’objets plastiques pour la mise en place de poteaux supports des câbles électriques, l’incitation des jeunes du village en déplacement à revenir et à contribuer à son développement, ou encore l’utilisation de l’énergie renouvelable, solaire, pour la production d’électricité.

Balma, félicité par le président de Côte d’Ivoire, a pu obtenir une plus grande visibilité. La Banque Africaine de Développement, l’Agence des États-Unis pour le Développement International et le ministère de l’Économie Numérique ivoirien ont financé près de 2000 kits des 5000 souhaités par l’entrepreneur. 8000 villages ivoiriens seraient ainsi couverts. Ainsi, une approche de long terme prenant en compte les différentes composantes d’un projet assurent un lien de confiance avec la population locale et, par conséquent, la solidité de l’entreprise…

 

http://observers.france24.com/fr/20170803-ivoirien-internet-television-lumiere-village-drongouine-cote-ivoire

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.