Le coût environnemental de la Transition Energétique

20170406_162032

A l’heure actuelle, les énergies renouvelables sont mises en avant afin de répondre à la nécessaire transition énergétique. Ce changement va bouleverser les dynamiques minières pour certains métaux selon la banque mondiale.

Du fait de leur absence de rejet ou d’utilisation de carbone pendant leur phase d’exploitation, les énergies renouvelables sont plébiscitées pour la transition énergétique. Dans le but ultime d’éviter un changement climatique globale et de limiter, pour l’instant, le réchauffement climatique à 2°C, selon les Accords de Paris. Pourtant, les énergies renouvelables se heurtent à une réalité, la planète est un système fini ! Les minerais et métaux nécessaires à la fabrication des éoliennes et des panneaux solaires, entre autres, voient leur demande exploser et celle-ci, de surcroit, sera de plus en plus pressante. Le renouvelable devrait devenir le leader du marché en termes de production d’énergie à l’horizon 2050. Ainsi, l’environnement se verra impacté à travers l’extraction des matières premières pour la fabrication des machines.

Selon le rapport de la Banque mondiale, une augmentation forte de la demande d’acier, d’aluminium, d’argent, de cuivre, de plomb, de lithium, de manganèse, de nickel et de zinc, ainsi que de certaines terres rares, telles que l’indium, le molybdène et le néodyme aura lieu.

Cette hausse de la demande pourrait être importante pour les accumulateurs électriques, où l’augmentation de la demande de métaux (aluminium, cobalt, fer, plomb, lithium, manganèse et nickel) pourrait être multipliée par 10 d’ici 2050 pour répondre à l’accroissement des véhicules électriques notamment. Les énergies solaires, éoliennes et les batteries, pourraient in fine consommer « significativement plus de ressources que les systèmes traditionnels basés sur les énergies fossiles », estime la Banque mondiale.

MÉTAUX ET MINERAIS : LE VÉRITABLE COÛT ENVIRONNEMENTAL DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, Energeek, 18 Août 2017

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *