Nicolas Hulot veut en finir avec l’exploitation des hydrocarbures en France

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

pump-jack-848300_1920

Le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a annoncé ces derniers jours un projet de loi visant à interdire l’exploitation des hydrocarbures en France à l’horizon 2040. Quelles seraient les implications concrètes de ce texte s’il devait être voté ?

 

Un texte ambitieux et complet 

Le projet de loi présenté par Nicolas Hulot ce mercredi vise à interdire la production d’hydrocarbures sur l’ensemble du territoire français. Sont concernées toutes les activités de prospection, de recherche, et d’exploitation des gisements d’hydrocarbures. Cette loi concernerait aussi bien le pétrole que le gaz.

Pour ce dernier, l’exploitation des gisements de gaz de schiste par la méthode de la fracturation hydraulique avait déjà été interdite depuis 2011, laissant planer un doute quant à son exploitation par d’autres techniques. S’il était adopté, le texte de Nicolas Hulot mettrait ainsi fin de façon salutaire à cette ambiguïté juridique.

Le texte s’appliquerait également à l’ensemble des départements et territoires d’Outre-Mer, y compris en Guyane, où des quantités importantes de pétrole avait été mises au jour au large des côtes. La seule exception retenue dans le projet de loi concerne les gaz de mine (le fameux grisou), qui doivent être régulièrement prélevés pour assurer la sécurité des installations et du personnel.

Des implications essentiellement symboliques

Dans l’hypothèse où le texte venait à être adopté, toute nouvelle demande de permis d’exploration ou d’exploitation serait immédiatement refusée. La question reste posée pour les permis déjà accordés, bien que la plupart d’entre eux expireront avant la date butoir de 2040. Les activités de production existantes seraient condamnées inévitablement à fermer à cette échéance.

Si cette décision peut apparaître à priori comme révolutionnaire, il faut rappeler que la France produit uniquement 815.000 barils de pétrole et 400 millions de m3 de gaz, soit l’équivalent d’1% de sa consommation annuelle. Le pays ne devrait donc connaitre aucune perturbation dans son approvisionnement énergétique.

Le projet de loi a essentiellement pour conséquence de condamner définitivement la piste de l’exploitation des gaz de schiste, ainsi que de léser les groupes pétro-gaziers engagés dans des projets d’exploration ou d’exploitation en France, notamment au large de la Guyane.

La volonté du ministre de placer la France à l’avant garde d’une société nouvelle

La volonté affichée par Nicolas Hulot est donc ailleurs. Il s’agit bien de placer la France à l’avant garde de la lutte contre le réchauffement climatique, qui passe par la décarbonisation de son économie. Elle s’inscrit dans la stratégie ébauchée lors de la COP 21 de Paris, qui avait conduit à un accord historique visant à limiter la hausse globale des températures au 21ème  siècle dans une fourchette comprise entre 1.5 °C et 2 °C. L’objectif recherché est donc que d’autres Etats dans le monde applique le même type de législation sur leur territoire.

De son côté, le ministre de la transition écologique et solidaire n’entend pas en rester là. Il avance également l’idée d’interdire les ventes de voitures diesel, également pour l’horizon 2040. Son prédécesseur, Ségolène Royal, avait déjà comme objectif de réduire la consommation de combustibles fossiles de 30 % à l’horizon 2030. La volonté politique est donc présente au niveau français, en attendant la matérialisation par les actes.

 

Image libre de droit : https://pixabay.com/fr/pompe-jack-gisement-de-p%C3%A9trole-huile-848300/

Sources : http://www.france24.com/fr/20170906-nicolas-hulot-presente-loi-sortie-production-hydrocarbures-environnement

http://www.20minutes.fr/planete/2127259-20170906-nicolas-hulot-ferme-vannes-hydrocarbures-france-mesure-avant-tout-tres-symbolique

http://www.lemonde.fr/energies/article/2017/09/06/nicolas-hulot-engage-la-france-vers-la-sortie-du-petrole_5181811_1653054.html

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *