La fusion de deux géants chinois de l’énergie donne naissance au leader mondial

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Share on Google+0

Le 28 août dernier, le Gouvernement chinois a approuvé la fusion entre le charbonnier Shenhua, et le producteur d’électricité China Guodian. La nouvelle entité, China Energy Investment Corporation, deviendra le premier producteur mondial d’électricité, avec 225 GW de capacité. EDF devra dorénavant se contenter de la seconde marche du podium, avec ses 137,5 GW.

power-plant-2460947_1920

Source image

 

Le regroupement de deux entreprises complémentaires

 

Ces derniers mois, la Chine multiplie les regroupements d’entreprises nationales. L’ambition est de parer au phénomène de surcapacité industrielle et de favoriser la synergie entre ses entreprises. La fusion entre Shenhua et Guodian illustre parfaitement cette volonté, en regroupant fournisseur et utilisateur de matières premières au sein d’une même entité.

Shenhua est le premier producteur chinois de charbon, avec plus de 400 millions de tonnes en 2015, soit 5% de la production mondiale. L’entreprise s’est également lancée dans la production d’électricité, au charbon évidemment. Elle dispose d’une capacité de 82 GW.

Mais elle a souffert ces derniers temps de la surcapacité du secteur charbonnier en Chine, dans un contexte de prise de conscience des effets néfastes du charbon sur la santé par les autorités.

Guodian est l’un des principaux producteurs chinois d’électricité. Ses capacités reposent majoritairement sur le charbon, mais également pour 30% sur les énergies renouvelables, particulièrement l’éolien.

 

Une production essentiellement au charbon

 

Ensemble, les deux entreprises totaliseront 225 GW, près du double de la puissance installée en France. Leur mix reposera aux trois quarts sur le charbon, ainsi qu’à 14% sur l’éolien, 8% sur l’hydraulique, et 1% le solaire. La nouvelle entité contrôlera tout du long la chaîne de valeur du charbon, de l’extraction à l’utilisation. Elle sera ainsi moins vulnérable à d’éventuelles variations de prix. Mais elle profitera aussi des capacités renouvelables de Guodian pour diversifier son offre, et ainsi limiter son risque.

 

 

D’autres méga-fusions sont dans les tuyaux dans l’Empire du Milieu. Il se murmure que Huaneng et State Power Investment Corp, respectivement n°1 et 5 du secteur de l’électricité, pourraient prochainement se regrouper.

 

Sources

Libération

Les Echos

Bloomberg

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Share on Google+0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *