Les déchets alimentaires chinois transformés par des fermes !

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Share on Google+0

L’un des défis majeurs de la Chine est la gestion de ses déchets alimentaires… Certains entrepreneurs ont eu une idée intéressante !
trash-313711_1280

Les déchets alimentaires, un problème en Chine

En Chine, les déchets alimentaires représentent 40 millions de tonnes par an, soit une trentaine de kilos par personnes et par an. Chaque citadin produit en moyenne 150 grammes de déchets alimentaires par repas !  En comparaison, on jette en moyenne 20 kilos de déchets alimentaires par an en France. Cette différence s’explique par la culture de l’hospitalité chinoise. En effet, en Chine, lorsque l’on invite une personne au restaurant ou chez soi, il est accoutumé d’avoir plus de plats que nécessaire.

Pour faire face à cette quantité de déchets, des entrepreneurs chinois ouvrent des fermes de larves de mouches soldats noires. Ces larves ont un fort appétit :  un kilo de larves peut manger deux kilos de déchets en seulement 4 heures. Ainsi les larves transforment les déchets en protéines et en lipides.

En plus d’un intérêt environnemental, un intérêt économique !

Ces larves ont un intérêt économique. Une fois à maturité, elles sont vendues comme matière première pour l’industrie agroalimentaire ou aux particuliers afin de nourrir les poulets, poissons, tortues d’élevage. Rien n’est perdu ! Les excréments des larves sont quant à eux également vendus comme engrais biologiques.

Avec ce processus d’économie circulaire, les déchets alimentaires sont très rentables pour les propriétaires de ferme de larves. En effet, leurs revenus sont estimés entre 2400 et 3000 euros par mois après paiement des charges.

Une solution similaire en Europe ?

Cette solution n’est toutefois pas transposable en Europe ou aux Etats-Unis où des barrières réglementaires interdisent de nourrir à base d’insectes des animaux et poissons destinés à l’alimentation humaine. Une évolution est en cours en Europe où, depuis le 1er juillet de cette année, il est autorisé de nourrir les poissons d’élevage carnassiers avec de la farine d’insectes. Cette résolution, si elle est généralisée, permettra d’éviter la pêche de poissons sauvages pour nourrir les poissons d’élevage.

 

https://www.consoglobe.com/qui-jette-le-plus-de-nourriture-en-france-et-dans-le-monde-cg

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/05/29/97002-20170529FILWWW00021-en-chine-des-asticots-gloutons-contre-les-dechets-alimentaires.php

http://www.20minutes.fr/planete/2076207-20170529-chine-asticots-gloutons-contre-dechets-alimentaires

https://www.actu-environnement.com/ae/news/aquaculture-surpeche-poissons-insecte-algues-carnassiers-28911.php4

https://pixabay.com/fr/corbeille-peut-poubelle-poubelles-313711/ 

 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Share on Google+0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *