Voitures essence et diesel : la fin des ventes en 2040

Le 06 juillet 2017 un nouveau plan climat est annoncé par le ministre de la Transition écologique et solidaire. En effet Nicolas Hulot voit les choses de manière ambitieuse, puisqu’il prévoit la fin des ventes des voitures diesel et essence d’ici 2040.

Nicolas Hulot voitures essence diesel

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire

D’autres objectifs sont évoqués dans ce plan climat. Comme la neutralité carbone prévue pour 2050 ou encore la sortie des hydrocarbures à horizon 2040. Nicolas Hulot insiste sur le fait que ce plan climat ne subroge en aucun cas la loi sur la transition énergétique. Mais qu’il vient uniquement appuyer les objectifs ratifiés lors de l’accord de Paris sur le climat.

La suppression des nouvelles voitures diesel et essence, qu’en sera-t-il vraiment ?

Il est difficile de croire qu’en 2040 toutes les nouvelles voitures vendues seront 100% électriques. Une incertitude demeure dans le discours du ministre de la Transition écologique. Puisqu’il n’est pas précisé que les véhicules thermiques seront remplacés par des véhicules 100% électriques. Un sous-entendu à l’évidence involontaire. On peut en déduire que les nouvelles voitures seront forcément hybrides. Puisque selon des cabinets d’expertise les véhicules 100% électriques ne dépasseront pas les 10% du marché de l’automobile mondiale en 2030.

Par ailleurs, des aides sont prévues pour les revenus modestes afin de les accompagner vers cette transition. En effet une prime de transition sera mise en place et ce même pour l’achat d’un véhicule propre d’occasion. Ce qui n’était pas le cas avant. La prime sera accordée sous certaines conditions. Pour bénéficier de cette prime la voiture diesel devra être un modèle antérieur à l’année 1997 et d’avant 2001 pour les voitures essence. Sous réserve d’avoir des revenus modestes (SMIC). En outre, la somme de cette prime n’a pas encore été mentionnée par Nicolas Hulot, même si dans le programme électoral d’Emmanuel Macron une prime de 1 000 euros était promise à cet effet-là.

D’autres initiatives pour mener à bien cet objectif :

La fiscalité concernant le diesel a toujours été plus avantageuse face à celle de l’essence. Le ministre d’Etat a désormais la volonté de taxer les deux carburants de manière égale. En effet selon Nicolas Hulot cette mise au niveau des impôts est nécessaire afin de mener une pression fiscale équivalente pour tous à la pompe. D’autre part dans ce même plan climat, le ministre de la transition écologique et solidaire veut remanier le code minier. Avec une ambition de sortir des hydrocarbures et du charbon pour 2022. Cela à travers un projet de loi prévu pour fin 2017 consistant à interdire les nouveaux permis d’exploration d’hydrocarbures et mettre en arrêt toutes les centrales à charbon d’ici 2022. De toute façon les gisements français étant actuellement exploités sont amenés à s’épuiser d’ici 2040.

Tout cela nous mène à penser que ces actions vont dans le sens d’accompagner cet engagement de vendre uniquement des voitures propres d’ici 2040. Mais aussi « d’accélérer la mise en œuvre de l’accord de Paris » selon Nicolas Hulot. Néanmoins cet objectif est considérable, notamment pour les constructeurs automobiles qui peinent encore à proposer une autonomie électrique comparable à celles des moteurs thermiques.

Sources :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website stores some user agent data. These data are used to provide a more personalized experience and to track your whereabouts around our website in compliance with the European General Data Protection Regulation. If you decide to opt-out of any future tracking, a cookie will be set up in your browser to remember this choice for one year. I Agree, Deny
634