Des scientifiques français proposent de transformer le CO2 en source d’énergie

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Share on Google+0

Le 17 juillet dernier, une équipe de chercheurs du Laboratoire d’Electrochimie Moléculaire de l’Université Paris Diderot a publié le résultat de ses recherches sur la conversion du dioxyde de carbone (CO2) en méthane, autrement dit en gaz naturel. Ce procédé pourrait ouvrir la voie au recyclage du CO2, principal gaz à effet de serre et responsable du réchauffement climatique.

 

smoke-258786_1920

Source image

 

Une méthode simple et peu coûteuse

S’il existe déjà des techniques pour convertir le CO2 en méthane, elles présentent toutefois des défauts majeurs. Elles nécessitent généralement un catalyseur composé de métaux rares, tel le platine. Et certaines techniques impliquent des conditions de pression et température obtenues par la consommation d’importantes quantités d’énergies.

La méthode présentée par les chercheurs français s’affranchit de ces contraintes. Elle survient à température et pression ambiante et ne nécessite que la lumière du soleil comme source d’énergie. De plus, le catalyseur utilisé est un dérivé du fer, un métal abondant et peu coûteux.

Les réactions chimiques à l’oeuvre ne sont toutefois pas encore totalement comprises des scientifiques, et nécessiteront encore plusieurs années de recherches avant de déboucher sur des méthodes industrielles.

 

La voie vers le recyclage du CO2

Il est aujourd’hui acquis que la combustion d’énergies fossiles participe grandement au réchauffement climatique. Les gaz à effet de serre, principalement le CO2, résultant des ces usages, sont une véritable menace pour notre planète.

C’est pourquoi de nombreux scientifiques planchent sur la question de la capture du CO2. Mais une fois ce dernier capturé, qu’en ferons nous? Certains proposent de le stocker sous terre, quand d’autres veulent le réutiliser.

Grâce au procédé des chercheurs français, le recyclage du CO2 semble à portée de main.

Imaginez une centrale au gaz, utilisée pour un réseau de chauffage urbain ou pour produire de l’électricité. La combustion du gaz naturel (du méthane) produira du CO2. Ce dernier sera capturé, puis transformé à nouveau en méthane et réutilisé directement dans la centrale. Ce procédé circulaire présente un double avantage. D’une part, il réduit le besoin en ressource naturel, ici le méthane. Et d’autre part, il permet à la centrale d’atteindre la neutralité carbone.

 

La transformation du dioxyde de carbone en méthane pourrait modifier en profondeur le monde de l’énergie. Le gaz naturel représenterait le complément idéal aux autres énergies renouvelables, pour un futur décarboné. Ne reste plus qu’à parfaire la méthode, et développer les techniques de capture du CO2.

 

Sources

L’article sur la revue Nature

Sciences et Avenir

Futura Sciences

 

 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Share on Google+0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *