Le sable : une ressource en voie de disparition ?

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Share on Google+0

Lorsque l’on parle des ressources en voie de disparition, on pense rarement au sable. Il recouvre une grande partie des plages à travers le monde. Et pourtant, celui-ci arrive en troisième position des ressources les plus utilisées (après l’air et l’eau). En effet, il est indispensable dans de nombreux secteurs et sa surexploitation entraîne sa disparition. 

 

open-pit-mining-2464761_960_720

Image libre de droit

Le sable est un matériau constitué de petites particules de silicium provenant de la dégradation d’autres roches. Il en existe différents types en fonction de leur diamètre et des roches dont il provient. Le sable des plages provient de l’érosion provoquée par la mer. Il est également possible d’en fabriquer en broyant de la roche. Celui présent dans le désert est trop rond et fin, il ne peut pas être utilisé dans des secteurs tels que celui de la construction. Il est donc souvent extrait des plages, des fonds marins ou des carrières.

Nous avons besoin d’une telle quantité de sable chaque année dans le Monde. Cela donne lieu à de graves conséquences écologiques. Dans certains pays, cette ressource est prélevée sans autorisation, provoquant la disparition des plages, la défiguration des paysages ou encore la salinisation des nappes phréatiques.

 

     Une utilisation toujours plus abondante du sable

Le sable est omniprésent dans notre quotidien. Sa principale utilisation concerne la construction : le béton, le mortier, le remblai. C’est également la matière première du verre. Il est utilisé pour le sablage (méthode pour nettoyer les pièces métalliques), pour le drainage des terrains de sport, etc.

Mais ce n’est pas tout. On en trouve également dans les puces électroniques. Plus étonnant encore, il est présent dans le vin, la lessive, le dentifrice, la laque pour les cheveux, etc sous forme de dioxyde de silicium.

Pas moins de 15 milliards de tonnes de sable sont utilisés chaque année dans le monde !

Le sable ne va bien entendu pas disparaître du jour au lendemain. Nous disposons encore d’une grande quantité. Seulement, on extrait cette ressource non renouvelable à toute vitesse. En effet, il faut des centaines de milliers d’années pour le générer. On peut le comparer au pétrole qui serait renouvelable à l’échelle géologique mais pas à l’échelle humaine.

Par exemple, en Indonésie, pas moins de 25 îles ont disparu afin d’alimenter le secteur de la construction à Singapour. Autre exemple, la construction de l’île artificielle The Palm à Dubaï a demandé pas moins de 150 millions de tonnes de sable provenant des côtes de la ville.

 

     Le sable, tout un écosystème

Que ce soit dans les fonds marins ou ceux des fleuves et rivières, les plages ou encore les déserts, de nombreuses espèces animales et végétales se développent et vivent pour toute ou partie dans le sable. Ces espèces permettent également de faire vivre d’autres espèces qui vivent ailleurs. Par exemple, dans la baie de Lannion en Bretagne (France), selon Yves-Marie Le Lay, Président de Sauvegarde du Trégor, le lançon, un petit poisson qui vit dans le sable, fait vivre des bars et des oiseaux. Une telle exploitation de cette ressource a des conséquences néfastes sur cet écosystème. Comme dans tout milieu naturel menacé, la disparition de certaines espèces pourrait entraîner une réaction en chaîne.

En Asie du Sud, où l’extraction de sable est incontrôlée, la menace est très forte. Au Cambodge notamment, certains permis sont attribués dans des zones protégées ou à proximité d’écosystèmes précieux. Des pécheurs interrogés par l’ONG Global Witness constatent une diminution des réserves de poissons et de crustacés.

Mais ce n’est pas le seul problème ! Son extraction  peut avoir d’autres effets négatifs que l’on ne soupçonne pas tels que la menace des infrastructures situées sur le littoral (pont, routes, etc.). Plus inquiétant encore, une étude de la Western Carolina University affirme que cette extraction réduit la protection aux tempêtes, tsunamis et ouragans.

 

Manon GUERMAN

 

Webographie :

http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2014/07/21/Le-sable-est-devenu-un-enjeu-mondial-1990898

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sable

http://controverses.mines-paristech.fr/public/promo15/promo15_G5/www.controverses-minesparistech-1.fr/_groupe5/le-sable-remonte-a-la-surface/un-ecosysteme-menace/index.html

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/05/12/le-trafic-de-sable-menace-les-ecosystemes-cambodgiens_1350331_3244.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-planete/20130524.RUE6485/le-sable-disparait-et-on-n-en-parle-pas.html

 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Share on Google+0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *