Des produits dits « biodégradables », un problème à éliminer

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

De nombreux produits dits « biodégradables »* ont inondé le marché ces dernières années. Or, ces différents produits ne sont pas sans conséquences pour le traitement des eaux usées et pour l’environnement. Face à ce constat, un changement des pratiques du consommateur est plus que nécessaire.

hamburg-889657_1920

Aujourd’hui l’existence de ces produits dans les réseaux d’eaux usées génère de nombreux problèmes pour les stations d’épuration. Sont concernés par la problématique les lingettes très présentes dans les foyers (pour le ménage, la toilette…), les serviettes hygiéniques ainsi que les tubes de papiers toilette.

Dans les faits le circuit entre les différents foyers et les stations est bien trop court pour que les produits puissent se dégrader. En conséquence leur arrivée dans le réseau provoque un ralentissement du débit et une forte détérioration des pompes qui sont régulièrement bouchées voire détruites. Face à ce problème, les interventions sont de plus en plus récurrentes et sont à l’origine d’un coût important tant pour les opérations de débouchage, de remplacements prématurés des pompes que pour la gestion de ces déchets extradés.

Sur le plan environnemental les conséquences sont plus d’autant plus alarmantes. En termes de poids, ce phénomène est particulièrement conséquent. On déplore à titre d’exemple, environ 300 tonnes de ce type de déchet par an pour la station d’épuration de Reims.
Il faut souligner également que lors d’épisodes pluvieux, ces différents produits passent à travers le traitement des eaux et se retrouvent directement dans les eaux naturelles telles que les rivières.

Devant l’ampleur du phénomène, une prise de conscience collective s’avère nécessaire pour conduire in fine à une modification des pratiques du consommateur. Des toilettes à la poubelle il n’y a finalement qu’un pas.

Dans le cas contraire, la facture du contribuable risque vraisemblablement d’augmenter afin de couvrir les différents frais d’intervention. L’incitation économique pourrait alors être la plus efficace pour faire réagir et changer les comportements …

 

NB* : Selon le dictionnaire Larousse le terme de biodégradable « Se dit des produits industriels et des déchets qu’une action bactérienne, naturelle ou induite, décompose assez rapidement et les fait disparaître de l’environnement en les convertissant en molécules simples utilisables par les plantes. »
Sources :

Reportage France info Grand Est « Les lingettes jetables, bêtes noires des stations d’épuration », 17/06/2017.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/marne/reims-metropole/reims/reims-lingettes-jetables-betes-noires-stations-epuration-1267519.html

Reportage France info « Les lingettes… loin d’être jetables », 16/07/2015 http://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/les-lingettes-loin-d-etre jetables_1001601.html

http://www.ufcqc43.com/produits-biodegradables-ou-pas.html

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/biod%C3%A9gradable/9402#QttH0A7fKLHhZ3JH.99

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *