Une première usine d’extraction du CO2 de l’air

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Share on Google+0

Le 31 mai prochain l’entreprise Climework va mettre en marche son premier site industriel d’extraction du gaz carbonique de l’air. Une première mondiale à cette échelle !

9856473134_04afa07443_b

Le CO2 est un gaz à effet de serre responsable dans une large proportion du réchauffement climatique. Le site Suisse va capter le gaz carbonique en faisant circuler l’air dans un filtre qui, grâce à une réaction chimique, va capturer le CO2. Avec ce procédé, Climework récupère un gaz carbonique quasiment pur. Ce dernier est capté à des fins commerciales et non pour s’implanter sur le marché de la compensation carbone.

Un marché du CO2 existant

Le CO2 est une matière première, déjà commercialisée, pour diverses applications industrielles et agricoles. En effet la culture sous serre et hors sol est consommatrice de CO2 pour accélérer la croissance des végétaux. Pour les applications industrielles, le CO2 est utilisé, entre autres, dans la confection de boissons gazeuses, la fabrication de l’ammoniac, et des biocarburants. Ce gaz carbonique utilisé pour ces applications provient majoritairement de gisements naturels ou est parfois capturé dans les fumées de combustions. Climework souhaite fournir un CO2 sans provoquer de nouvelle émission.

Dans cette optique, l’entreprise souhaite que son installation ait un impact carbone négatif. Elle veille à ce que l’énergie consommée par ses ventilateurs industriels produise moins de carbone qu’elle n’en capture. De plus, l’entreprise, dans son processus industriel, a besoin de chaleur pour libérer le carbone piégé, celle-ci est fournie par l’incinérateur à proximité de leur installation, qui leur fournira également leur électricité.

Avec cette première installation, l’entreprise souhaite démontrer la faisabilité de son activité tant sur le plan technique que commercial. Sur ce site Climework compte capturer 900 tonnes de carbone par an soit l’équivalent de 200 voitures. Mais cet acteur a un objectif ambitieux, celui de capturer 1% du gaz carbonique mondial en 2025, soit quelques 5 milliards de tonnes.

Sources:

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/la-premiere-usine-d-extraction-du-co2-de-l-air-pourrait-ouvrir-prochainement-en-suisse_112799

https://sciencepost.fr/2017/05/suisse-lusine-desirant-capter-1-co%C2%B2-de-terre-dici-de-10-ans/

Image: https://www.flickr.com/photos/102642344@N02/9856473134 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Share on Google+0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *