Vers une production de “gaz vert” 100% renouvelable

GRDF, le gestionnaire du réseau de distribution de gaz français, impulse et veut accélérer la transition énergétique française en prenant la décision de fournir du gaz vert 100 % renouvelable d’ici 2050 (l’objectif de la loi sur la transition énergétique étant de 10% de biométhane dans la consommation de gaz d’ici 2030). Plusieurs étapes seront à réaliser pour effectuer cette transition ” du gaz bleu au gaz vert “. Un gros coup de pouce au développement des énergies renouvelables en France. Cette volonté d’un réseau distribuant uniquement du biométhane va permettre de tendre vers une économie faible en émission de CO2, tout en favorisant l’économie circulaire et la réduction des déchets.

 

sewerage-780582_960_720

Source

GRDF, en collaboration de l’ADEME, mène des études afin d’estimer les capacités (techniques, financières, quantité de gaz mobilisable…) de chacune des régions françaises en la production de biogaz. On étudie aussi la manière dont le gaz pourrait être stocké et transporté, puis distribué à travers les réseaux. Les résultats devraient tomber pour la fin de l’année 2017 avant de tester le projet sur quatre départements. De plus, dans son plan stratégique 2010 – 2018, GRDF propose l’installation d’une centaine d’unités d’injection de biométhane en 2018, presque 10 fois plus que les unités existantes.

 

Le biométhane est produit à partir des matières organiques lors de leur décomposition selon un processus spécifique : la méthanisation. Il peut servir à chauffer, à produire de l’électricité ou encore à produire du biocarburant. L’idée est donc de perfectionner la filière de biométhanisation des déchets agricoles, forestiers, de la restauration collective et des boues d’épuration dans chacun des départements.

 

A l’image des smart grids, GRDF veut mettre en place des smart gas grids, c’est-à-dire des réseaux gaziers intelligents. Comme pour les réseaux électriques intelligents (à la seule différence où le gaz, contrairement à l’électricité, peut être stocké), les réseaux gaziers intelligents permettront de maitriser plus facilement la consommation énergétique et faciliteront l’intégration sur le réseau du biogaz produit localement. GRDF met aussi en avant la ” complémentarité des réseaux énergétiques “. Cela consiste à ” positionner le gaz comme un levier de flexibilité pour le réseau électrique “. L’électricité ne se stockant pas sous sa forme d’origine, elle peut l’être sous forme gazeuse.

 

Sources :

http://www.environnement-magazine.fr/article/49486-vers-un-reseau-intelligent-de-gaz-100-renouvelable/

http://www.energie.sia-partners.com/smart-gas-grids-quels-roles-pour-les-reseaux-de-gaz-intelligents

http://www.le-gaz.fr/publications/24052017,france-le-plan-pour-atteindre-100-de-biogaz-en-2050,653.html

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.