L’ONU se penche sur le sort des océans

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Pollution des océans

Illustration: pollution des océans

Au cours de la semaine du 5 au 9 juin s’est tenue la conférence sur l’océan au siège des Nations Unies à New York. Le grand thème de cette rencontre entre tous les Etats membres était celui de la protection des océans.

Des mesures prises à l’international pour protéger les océans

  • L’ONU a lancé un “appel à l’action” auprès de tous les Etats membres au cours de cette conférence. Cette dernière est intervenue quelques jours après la ratification d’un accord par 48 Etats sur les “mesures de ressort de l’Etat du port”. Cet accord vise à lutter contre la pêche illicite qui survient partout sur le globe.
  • Les Etats-Unis ont déclaré, malgré le retrait de l’accord de Paris, qu’ils souhaitaient continuer à protéger les océans. Ceci prendra cadre “au sein et en dehors du système onusien”.
  • L’Union européenne a également pris des mesures visant à établir une pêche durable, notamment au niveau de la pêche du thon. Ainsi, les mesures de la Commission internationale pour la conservation des thonidés en Atlantique ont été incorporées à la législation européenne au début du mois de juin.

La protection de la biodiversité marine en ligne de mire

  • La signature de l’accord donne lieu au respect, par les parties, de 22 points visant à préserver la vie marine. On y retrouve le développement d’aires marines protégées ou un appel à « mettre un terme aux pratiques de pêche destructrices et à la pêche illicite »
  • La question de la pollution plastique et micro-plastique a également été un point central de la conférence. Le “septième continent” n’en finit plus de dévaster la faune marine. Responsables d’étouffements, d’étranglements, de blessures en tout genre, les déchets plastiques perturbent les écosystèmes marins. Greenpeace estime qu’environ un million d’oiseaux et 100 000 mammifères marins meurent chaque année de l’ingestion de plastiques.
  • Les océans sont également en proie à un niveau d’acidification plus élevé. Directement provoquée par les émissions de CO2, l’acidification des océans va impacter le développement de nombreuses espèces. En effet, leur environnement devenant de plus en plus acide, nombre de poissons et crustacés s’affaiblissent et deviennent incapables de survivre dans un tel milieu.

Vidéo: Illustration des effets de l’acidification des océans sur la coquille d’un ptéropode

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a déclaré, lors de la journée du 8 juin, que « les océans font de notre maison commune une planète bleue. Ils régulent le climat, produisent de l’oxygène et offrent des services fournis par les écosystèmes, des services énergétiques et des services en termes de ressources minérales.”

L’humanité se doit ainsi inévitablement de mettre en oeuvre tous les moyens dont elle dispose pour éviter la disparition de la faune et flore de nos océans.

Edouard Lotz

Webographie:

Atlantico

Actu-environnement

Le Monde

ONU

 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *