Des bus électriques dans nos villes !

Le 15 janvier 2016 le groupe Bolloré a inauguré en France une usine de construction de bus flambant neuve de 5000 m².

Bus_Dietrich_Carebus_Group

Cette usine, qui  représente un investissement de 40 millions d’euros, va produire 200 Bluebus par an et emploiera jusqu’à 150 personnes. La particularité de ces bus « made in France » est qu’ils sont 100% électriques. En effet, leur alimentation provient d’une batterie leur assurant entre 180 et 250 kms d’autonomie, soit une journée moyenne. Les Bluebus se divisent en deux gammes : 6 et 12 mètres, avec une capacité de 100 personnes pour les plus grands.

Des bus présents dans différentes villes !

Ces bus sont déjà présents à Ajaccio, Chamonix, Marseille, Paris, Quimper et Strasbourg. Les gestionnaires de réseaux de transport sont favorables à la transition vers des bus électriques afin, entre autre, d’améliorer la qualité de l’air des villes. Ce motif est d’autant plus vrai avec l’apparition des vignettes Crit’air qui peuvent interdire l’accès à certaines zones pour les bus les plus âgés. De ce fait, les transporteurs urbains se portent doucement vers des transports peu émetteurs en carbone.

Ainsi, la RATP exploite à Paris la première ligne de bus 100% électriques de France avec une flotte de 23 Bluebus et en a commandé 20 supplémentaires. D’autres villes mènent des tests sur ce type de bus. Ainsi, à Strasbourg, le groupe Bolloré a mis à disposition trois Bluebus pour que le gestionnaire du réseau de transport puisse les exploiter dans des conditions réelles. De plus, le Groupe Bolloré va fournir à Rennes Métropole des bus articulés si la phase de test (avec 7 bus de 12 mètres) se déroule correctement. Les bus électriques articulés n’ont vu le jour que sous forme de prototype. Si la commande aboutie, ce sera un réel défi pour l’entreprise de fournir ces bus dans des conditions acceptables de délais, de fiabilité et de coûts.

Des transports décarbonés amenés à prendre de plus en plus d’ampleur

Cette transition vers les bus électriques se fait dans un cadre réglementaire. En effet, la loi sur la transition énergétique de d’août 2015 prévoit que les transporteurs publics doivent, dans le cadre du renouvellement de leur flotte, acquérir au moins 50% de bus propres à compter de 2020, puis 100% en 2025. Par bus propre, la loi entend, pour les centres urbains, les véhicules électriques, hybrides en mode électrique et les bus roulant au biogaz. Hors des centres urbains, il s’agit des bus hybrides et ceux roulant au gaz naturel.

Les entreprises de transports urbains anticipent cette loi en testant à plus ou moins grande échelle les différentes gammes proposées, dans l’optique d’un confort et d’une autonomie optimale.

Sources:

http://www.liberation.fr/futurs/2017/01/12/vehicules-propres-segolene-royal-precise-enfin-sa-loi-de-transition-energetique_1540944

http://www.lemonde.fr/automobile/article/2016/01/16/bollore-inaugure-sa-nouvelle-usine-de-bus-100-electriques_4848352_1654940.html

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/la-ratp-double-sa-commande-de-bus-electriques-bollore-614667.html

https://www.lesechos.fr/14/06/2016/lesechos.fr/0211027284279_bollore-se-lance-dans-le-bus-electrique-articule-a-rennes.htm

http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2017/05/05/Des-navettes-electriques-testees-sur-le-reseau-Azalys-3088710

http://www.cts-strasbourg.eu/fr/ctstextblock/La-CTS-realise-un-troisieme-test-bus-electrique-avec-un-Bluebus-de-Bollore

Image: Bus de la marque Dietrich  Photographe: Louisdomm

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.