Replast, la brique de construction en plastique recyclé

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Share on Google+0

Les professionnels du bâtiment cherchent aujourd’hui à développer des matériaux de plus en plus performants mais aussi respectueux de l’environnement. Pourtant, il en existe déjà un, présent en grande quantité : le déchet plastique. Le néo-zélandais Peter Lewis s’est emparé du sujet et a développé sa propre machine, baptisée « Byfusion ».
L’objectif est de transformer en trois minutes n’importe quels déchets plastiques, qu’ils soient usés, sales ou fins, en brique de construction nommée « RePlast ». Les murs en déchets feront peut-être partie intégrante du paysage de demain.
Déchets plastiques

   Naissance d’un projet environnemental

Plusieurs phénomènes sont à observer :
– la gestion des déchets est à l’heure actuelle médiocre dans l’ensemble du globe. Seuls 8% des plastiques sont recyclés. Les autres, qu’ils soient non-recyclables ou simplement sales, sont enterrés, brûlés ou mis en décharge.
– La pollution plastique sauvage devient de plus en plus importante. En 2050, on estime que le poids du plastique sera plus important que celui des poissons dans les mers et les océans. On voit en effet apparaître des gyres océaniques, de véritables continents de déchets plastiques.
– Le secteur du bâtiment est responsable d’environ 25% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

En partant de ces constats, Peter Lewis s’est décidé à collecter ces déchets et à les transformer en brique pour la construction de murs, garage, abris, ….
Après dix années de recherche, la machine ByFusion est née et recycle 100% des plastiques en les transformant en brique. Avec près de 300 millions de tonnes de plastiques produits chaque année dans le monde, la matière première ne manque pas!

   Procédé de fabrication du RePlast

Le plastique est d’abord récupéré auprès d’associations de collecte de déchets et de déchetteries.
Le procédé est très simple, rapide et peu onéreux. En trois minutes et demie, le plastique se retrouve haché, lavé, rincé, séché et compressé en brique de construction.

La machine, chargée de compresser le plastique, est capable de produire une brique de 10 kg toutes les 40 secondes, soit 150 parpaings à l’heure.
Elle permet aussi d’adapter la forme, la taille et la densité de la brique selon les besoins.
Les briques sont très légères et très résistantes à la compression et à la cisaille.
Elles sont à mémoire de forme et boitement facilement, ce qui les rend adaptables à toutes sortes de constructions.

   Les avantages écologiques du RePlast

– Selon Lewis, le procédé de fabrication du bloc en plastique recyclé émet 95% de gaz à effet de serre en moins que celui du béton.
– Il permet de désengorger les déchetteries.
– Tous les types de plastique sont utilisés pour sa fabrication, même ceux non-recyclables.
– En devenant un matériau, le déchet plastique devient également une réelle ressource se substituant aux ressources naturelles.
– Le mur en RePlast ne nécessite pas de produits chimiques ou toxiques (colle, adhésif, …), tout en se montrant performant et facile à isoler.

   Etat actuel du projet

La ByFusion, qui peut se transporter dans un conteneur, est à l’œuvre à Hawaï. Elle a permis une collecte et transformation en RePlast d’une centaine de tonnes de déchets plastiques.
L’année 2016 a marqué un tournant dans le projet de Peter Lewis. En effet, il a obtenu 20 000 dollars de subventions du ministère de l’environnement néo-zélandais pour finaliser son invention. Il a également décroché un partenariat avec la déchetterie de Dunedin. Cet accord va permettre à la ville de réduire considérablement ses quantités de déchets plastiques.
Cela entre dans l’ambition du projet de Lewis : développer l’économie circulaire au sein des villes.

SOURCES
Images

http://livingcircular.veolia.com/en/node/10136

http://www.neozone.org/ecologie-planete/replast-des-lego-en-dechets-plastiques-pour-construire-des-maisons/

http://positivr.fr/byfusion-briques-dechet-recyclage-invention-peter-lewis/

https://www.science-et-vie.com/article/on-pourrait-recycler-tous-les-dechets-plastiques-en-eco-briques-7476

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0Share on Google+0

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. lise dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant et fort instructif.
    J’ai l’intention de construire une habitation dans l’esprit le plus écolo possible.
    Savez-vous s’il est possible de se procurer des briques RePlast, et où ?
    Merci

  2. Franck LEGRAND dit :

    Bonjour,
    Merci pour le compliment.

    Il faudra malheureusement attendre quelques temps avant de pouvoir construire en matière recyclée. La brique RePlast est très jeune et n’est pas encore entrée dans une réelle phase de production industrialisée. Ce processus est, je pense, voué à se mondialiser mais encore une fois, il faudra faire preuve de patience.

    Pour l’heure, le meilleur moyen de s’offrir une maison la plus écologique possible est d’utiliser des matériaux biosourcés et biodégradables (paille, bois, …) que proposent les professionnels de la construction et de produire autant d’énergie que l’on en consomme grâce aux renouvelables (pompe à chaleur, panneaux photovoltaïques et/ou solaires, bois-énergie, …).
    A titre d’information, sachez que la prochaine réglementation thermique portant sur les logements neufs, qui verra le jour probablement fin 2020, imposera aux nouvelles constructions un certain niveau de performances thermiques (celles de la maison passive) mais aussi de produire plus qu’on ne consomme!

  3. Sileyas dit :

    Je suis intéressé par cette machine peut on l’acheter?? Et combien ça va me coûter de quel pays partira le conteneur notez que je suis en Afrique centrale Congo Brazzaville précisément

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *