La fin des bouteilles en plastique dans les magasins Biocoop

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

water-19659_1920

       Le 23 mars 2017, le PDG de la coopérative Biocoop a annoncé l’arrêt de la vente de bouteilles d’eau dans ses magasins. La pollution environnementale induite par le cycle de vie des bouteilles plastiques étant la raison de cette annonce.

 Une décision uniquement fondée sur des considérations écologiques

     Le PDG de l’enseigne Biocoop, Claude Gruffat a déclaré que la vente d’eau potable dans des bouteilles en plastique était « (…) un commerce trop polluant qui va à l’encontre des valeurs que nous portons dans l’entreprise ». Cette annonce, réalisée le 23 mars dernier au Huffington Post, montre clairement la ligne de conduite que va adopter la coopérative. Depuis 2009, certains sociétaires détenant un supermarché Biocoop avaient déjà arrêté la vente d’eau en bouteille plastique. Ce mouvement va se généraliser à tous les Biocoop de France.

Le patron de la coopérative a pris cette décision lors de la dernière assemblée générale, dans l’unique souci du respect de l’environnement. L’eau en bouteille plastique représentes 10 kg de déchets par an et par personne. La dégradation de ces bouteilles prend entre 600 et 1000 ans et causent de graves dommages à la faune et la flore à travers le globe. De plus, le transport pour toutes ces bouteilles induit une pollution importante du fait du recours aux énergies fossiles pour les acheminer. Etant la ressource la plus utilisée et consommée, de nombreux camions sont nécessaires pour transporter toutes ces bouteilles.

La coopérative préconise alors la consommation d’eau provenant du robinet. Locale et 200 à 300 fois moins chère que l’eau en bouteille, Biocoop milite pour que les consommateurs recourent à l’eau du robinet. Claude Gruffat préconise par ailleurs l’utilisation d’un système de filtrage pour l’eau dans les ménages.

Le coût financier de cet arrêt pour l’enseigne Biocoop

     L’arrêt de la vente d’eau en bouteille plastique aura des implications sur le chiffre d’affaires de l’enseigne. En effet, la vente d’eau en supermarché constitue une manne financière non négligeable. Selon le PDG de Biocoop, la vente d’eau représentait entre 1 et 1,5% du chiffre d’affaires d’un supermarché Biocoop. La décision de cesser la vente de cette ressource constitue donc un réel acte militant et une première dans le monde de la distribution.

Bien que cette décision puisse impacter de façon non négligeable les supermarchés Biocoop, l’enseigne a réalisé un chiffre d’affaires dépassant les 900 millions d’euros en 2016 et vise le milliard en 2017. Plus de 52 supermarchés Biocoop ont ouvert l’année passée en France, et chaque magasin réalise entre 1,5 et 1,6 millions de chiffre d’affaires annuels. L’arrêt de la vente d’eau portera bien des conséquences financières pour Biocoop mais n’inquiètera nullement son développement.

Edouard Lotz

Webographie

Image libre de droit :

https://pixabay.com/fr/l-eau-minéraux-bouteille-19659/

Liens vers les articles:

Huffington Post

Biocoop

Consoglobe

RéponseConso

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *