L’aérovoltaïque, le panneau solaire 2 en 1

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

En 2017, alors que le photovoltaïque classique n’est plus éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), une technologie similaire en plein développement l’est. Attardons-nous sur ce nouveau concept : l’aérovoltaïque.

Il faut savoir qu’un panneau photovoltaïque produit environ trois fois plus de chaleur que d’électricité. Pour 1 KW d’électricité, 3 KW d’énergie thermique sont produites. La technologie aérovoltaïque consiste à récupérer l’énergie thermique produite pour chauffer une habitation, tout en y associant la production d’électricité à partir de rayonnements lumineux.

Concrètement, un panneau aérovoltaïque possède une face extérieure exposée au soleil et dédiée à la production d’électricité. La face intérieure, quant à elle, récupère l’air précédemment chauffé. La chaleur sous les panneaux est alors récupérée à l’aide d’un système de ventilation qui l’insuffle dans l’habitation grâce à une VMC permettant de se chauffer en hiver ou de se rafraîchir en été. L’aérovoltaïque participe donc au renouvellement de l’air intérieur. Qui plus est, il permet d’optimiser la performance des panneaux photovoltaïques grâce au système de refroidissement (en moyenne, 10 % d’électricité supplémentaire) Pour finir, des économies de chauffage et une réduction de la facture énergétique (jusqu’à 45 %) peuvent potentiellement être réalisées.

 

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) est un dispositif fiscal destiné à inciter les propriétaires, comme les locataires, à effectuer des dépenses d’amélioration énergétique dans leur résidence principale (travaux d’isolation ou de rénovation thermique). Un crédit d’impôt est une somme soustraite du montant des impôts que doit payer un particulier. Le CITE concerne les travaux qui permettent d’économiser de l’énergie. De manière générale, ce crédit d’impôt est calculé sur la base des dépenses engagées hors coût de main d’oeuvre. Seules les dépenses effectuées entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2016 sont prises en compte. Le projet de loi de finances pour 2017 prévoit de prolonger d’un an la période d’application, soit jusqu’au 31 décembre 2017. Cependant, nous vous rappelons que depuis le 1er janvier 2015, conformément au décret sur l’éco-conditionnalité, seuls les travaux entrepris par une entreprise qualifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) seront éligibles au Crédit Impôt Transition Energétique 2017.

 

Le taux du CITE s’élève à 30%. Il est basé sur un plafond de 4000 € (soit 30 % de 4000 € = 1200 €). Cela correspondrait à une surface particulière de 20m2 pour un tarif de 200 euros/m2. Le Cite est cumulable avec l’éco-PTZ, à condition de ne pas dépasser certains plafonds de ressources (le montant des revenus de l’année N-2 ne doit pas dépasser 25 000 euros pour une personne seule, 35 000 euros pour un couple marié ou pacsé et 7 500 euros supplémentaires par enfant à charge).

 

 

A l’heure actuelle, les retours d’expérience de particuliers ne sont cependant pas nombreux. S’agissant d’une technologie nouvelle, il est dans l’intérêt d’un particulier d’analyser les tarifs proposés et de les comparer avec des systèmes de production indépendants. Les interrogations se font principalement sur le chauffage d’appoint, l’efficacité et les besoins pour compléter cette technologie. Il est possible de coupler le système aérovoltaïque à un chauffe-eau thermo dynamique spécialement adapté. En utilisant l’air préchauffé du panneau, le système offre un rendement thermique 50 % supérieur à celui d’un chauffe-eau thermo dynamique conventionnel.

 

Sources :

http://www.journaldunet.com/patrimoine/pratique/finances-personnelles/impots/18308/credit-d-impot-2017-taux-plafond-et-montant-du-cite.html

http://www.les-energies-renouvelables.eu/conseils/aerovoltaique/

http://www.quelleenergie.fr/economies-energie/aerovoltaique/

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1224

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Ecosunenergy dit :

    Merci pour cet article très intéressant et cette mine d’informations !

    Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *