La ville de Strasbourg adopte les vignettes Crit’air

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

strasb

Après Paris, Lyon ou encore Grenoble, l’Eurométropole strasbourgeoise va se doter de vignettes Crit’air pour limiter la circulation les jours de pollution.

Strasbourg connait de nombreux pics de pollution de plus en plus longs et fréquents. Pour lutter contre cela, Strasbourg a décidé de rendre obligatoire les vignette Crit’air classant les véhicules du plus propre au plus polluant, pour septembre 2017. Elle sera obligatoirement apposée sur tous véhicules circulant dans l’Eurométropole afin de mettre éventuellement en place une circulation différenciée les jours de pic de pollution en interdisant aux véhicules les plus polluants, et donc ancien, de circuler. Les modalités précises n’ont pas encore été clairement définies et communiquées.

Une mesure critiquée

Cette mesure attire déjà des critiques. Elle est présentée comme une discrimination car les véhicules les plus polluants sont, selon le classement Crit’air, les plus anciens. Ce véhicules anciens appartiennent généralement à des personnes n’ayant pas les moyens de changer de voiture. La mise en place de la vignette Crit’air discriminerait les plus pauvres en leur interdisant l’accès à la ville.

Une autre critique est venue de l’association Collectif Strasbourg Respire qui agit pour une meilleure qualité de l’air. L’association ne critique pas la mise en place des vignettes Crit’air, mais les bateaux touristiques circulant dans les voies fluviales. Malgré les pics de pollution, les bateaux de l’entreprise Batorama ne sont pas interdits de circuler, alors que ce sont des moteurs diesels qui, selon l’association, polluent plus que des camions. Elle critique le choix de l’entreprise Batorama de n’avoir pas acheté des bateaux circulant au gaz par exemple, ce qui n’émet pas de particule fine, contrairement au diesel.

Le directeur général de Batorama a répondu à cette critique avec transparence en présentant la flotte de l’entreprise, composée de huit bateaux diesels et un électrique. Il assure qu’un plan de renouvellement des bateaux est prévu avec une volonté de se tourner vers des bateaux plus propres, éco-responsables.

Sources:

rue89strasbourg.com/vrai-faux-vignettes-crit-air-strasbourg-116246 

https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/strasbourg-et-si-les-navettes-de-batorama-polluaient-autant-que-les-poids-lourds-1487103302

http://strasbourgrespire.fr/2017/01/communique-27012017/

Photo: photo prise par l’auteur.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *