Sion, la première voiture à propulsion solaire commercialisée au monde ?

Face au défi du changement climatique et de la transition énergétique, les constructeurs automobiles innovent et la technologie des modèles électriques est en constante progression.
Seulement, le rythme d’installation des bornes de recharge n’est ni suffisant ni uniforme selon les territoires. C’est pourquoi les constructeurs s’intéressent aux véhicules électriques à propulsion solaire pour une recharge autonome de la batterie et une mobilité parfaitement écologique. Nous n’en sommes à l’heure actuelle qu’à l’état de prototypes.
La start-up allemande SonoMotors est en passe d’être la première entreprise à commercialiser un véhicule solaire, la Sion, dès 2018.

Sion

Source de l’image

La voiture solaire, une évidence

Aujourd’hui, un certain nombre de véhicules peuvent être dotés de panneaux photovoltaïques, non pas dans un but de propulsion (faire avancer la voiture) car ce sont des véhicules thermiques, mais pour faire fonctionner la ventilation et rafraîchir l’habitacle en plein soleil.
Une voiture, disposant d’un toit plat et stationnée le plus souvent dehors, est un lieux idéal pour une production photovoltaïque. Celle-ci prend tout son sens avec l’émergence de la voiture électrique. Le véhicule produit sa propre énergie pour rouler et ne dépend plus de la présence de bornes de recharge. La technologie est nouvelle donc peu évoluée. Pour compenser la faible autonomie et réduire au maximum l’énergie nécessaire pour rouler, les concepteurs doivent travailler au maximum sur l’aérodynamisme et la légèreté du véhicule, quitte à réduire son habitacle et son design à sa plus simple expression.

Les caractéristiques de la Sion

La Sion est une voiture électrique de 6 places (3 à l’avant et 3 à l’arrière) dont les batteries se rechargent grâce à l’énergie solaire captée par les panneaux photovoltaïques présents sur toute sa carrosserie. Toutefois, le véhicule est aussi équipé d’une prise afin de pouvoir être rechargé de façon classique.
Selon SonoMotors, 5 heures d’exposition sont nécessaires pour bénéficier de 30 kilomètres d’autonomie. L’autonomie maximale de la batterie est de 120 kilomètres et la Sion possède une vitesse de pointe de 140 km/h, loin d’être ridicule pour ce type de véhicule.
Il s’agit d’une voiture parfaite pour les trajets quotidiens et l’exposition au soleil entre l’aller et le retour permet la recharge de la batterie.
Ce prototype, élaboré grâce à une campagne de crowdfunding particulièrement réussie (200 000 euros récoltés), devrait être commercialisé dès 2018 pour la somme de 12 000 euros. Cette version, l’« Urban », devrait être suivi par l’« Extender », modèle plus puissant doté d’une autonomie de 250 kilomètres pour un prix de 16 000 euros.
On peut d’ores et déjà pré-commander la Sion et les financeurs du projet peuvent obtenir un rabais sur son achat.

Une concurrence chinoise nommée Hanergy

Dès 2006, le groupe monégasque Venturi présentait l’Eclectic, une voiturette roulant à 50 km/h grâce à l’énergie solaire et éolienne.
En 2014, c’était au tour de Ford de présenter la C-MAX Solar Energi Concept mais il ne s’agit que d’un véhicule hybride, avec moteur thermique et un moteur électrique.
Le réel concurrent de la Sion est la société chinoise Hanergy Holding Group qui possède 4 prototypes de véhicules solaires dont la commercialisation commencera en 2020 : une citadine, une berline, une sportive et une familiale. Ceux-ci devraient avoir une autonomie maximale de 350 kilomètres et avoir une capacité de rechargement de 80 kilomètres en 6 heures d’exposition.

La Sion peut néanmoins se targuer de deux innovations pour se démarquer :
La reSono qui est la possibilité de réparer soi-même la Sion grâce à un manuel de réparation et des tutoriels en ligne librement accessible et la breSono, système de filtration de l’air urbain par une mousse naturelle intégrée au tableau de bord. Elle régule automatiquement l’humidité en fonction du climat intérieur de la voiture et réduit le bruit extérieur, le tout sans besoin d’entretien car la mousse se nourrit de l’eau contenue dans l’air ambiant.

SOURCES :

Science & Vie, N 1192, janvier 2017, p100.

https://www.lenergieenquestions.fr/une-voiture-equipee-de-panneaux-solaires-gadget-ou-reelle-avancee/

https://solaire.ooreka.fr/astuce/voir/313240/voiture-solaire

http://dailygeekshow.com/voiture-electrique-autonome/

https://www.wedemain.fr/Equipee-de-panneaux-solaires-cette-voiture-electrique-peut-se-recharger-toute-seule_a2151.html

http://www.breezcar.com/actualites/article/sion-sono-motors-voiture-solaire-commercialisation-2018

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. avis sanovia dit :

    Se chauffer à l’ordinateur. C’est désormais possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.