LIGER : énergies durables au cœur du Morbihan

Inauguré le vendredi 4 novembre par le Président François Hollande, le nouveau centre d’énergies renouvelables de la Société d’Economie Mixte LIGER à Locminé dans le Morbihan est unique sur le plan européen. Produisant six types d’énergies vertes différentes, il permet à la Bretagne de renforcer sa démarche de développement durable et positionne la France à la pointe de l’innovation verte pour l’avenir. Les collectivités locales, les industriels fournisseurs de matières premières et clients du réseau de chaleur, et quelques entreprises locales s’associent au projet.

15941710_10210263242971220_399665087_n

 

«Ici, vous démontrez que la ruralité est en avance par rapport à d’autres territoires. Pour mener des projets de cette dimension dans une commune qui n’a pas nécessairement la population et les moyens financiers pour être un exemple en Europe, il faut avoir une imagination fertile sans doute, une audace sûrement, mais une volonté », a apprécié le président de la République, gratifiant l’installation  de centre « unique en son genre ».

Locminé, commune de 15 000 âmes, a initié ce projet en 2011. Qualifié de fou par ses détracteurs, aujourd’hui, c’est un projet concret valorisant les ressources naturelles locales. Le fil conducteur est la réduction des gaz à effet de serre. Locminé devrait ainsi compenser les 18 000 tonnes de dioxyde de carbone qu’elle émet en une année.

LIGER, emploie 15 salariés et a coûté près de 14,5 millions d’euros. Ce montant est supporté par la commune, le département, la région et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) ainsi que par des entreprises privées.

Concrètement, LIGER est le premier site à coupler chaudière bois (alimentée en bois d’élagage, rebuts de scierie) et unité de méthanisation. Ce couplage permet de produire six types d’énergies vertes : biocombustible, biofertilisant, biométhane, carburant Bio : Gaz Naturel pour Véhicule chaleur et électricité. Le Bio GNV, qui n’émet quasiment pas de particules fines, sera ensuite utilisé dans les trois camions « verts » qui collecteront les déchets dans un rayon de moins de 20 kilomètres. LIGER est aussi le seul projet européen qui valorise jusqu’à 42 types de déchets.

L’unité de méthanisation et les deux digesteurs associés sont alimentés par 48 000 tonnes de déchets de l’agro-industrie implantée localement. Parmi ces déchets comptent les cosses et fanes de légumes mis de côté par D’aucy, ainsi que 8 000 tonnes d’excédents agricoles, comme le lisier des élevages porcins, et 4 000 tonnes de boues et effluents provenant des stations d’épuration.

Un partenariat avec la Ligue de protection des oiseaux (LPO) existe. LIGER a confié la gestion de la partie forestière de son site à la LPO, un refuge y sera créé notamment.

Bientôt sur le site, un projet pionnier de « Data Center breton avec une empreinte carbone nulle » sera à l’étude.

 

SOURCES

http://lenergeek.com/2016/11/15/liger-le-projet-qui-symbolise-la-bretagne-renouvelable/

http://www.liger.fr/index.php/liger

http://www.weka.fr/actualite/developpement-durable/article/avec-le-projet-liger-unique-en-europe-la-bretagne-mise-sur-les-energies-renouvelables-44158/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.