La plus grande centrale biomasse de cogénération de la région Grand-Est inaugurée à Strasbourg

Ce jeudi 24 novembre, quelques-unes des élèves du master GEDD ont eu la chance de participer à l’inauguration de la plus grande centrale de cogénération biomasse de toute la région Grand Est. Nous remercions grandement Monsieur Robert Herrmann, Président de l’Eurométropole de Strasbourg, de leur avoir permis d’y assister.

15292699_1607350159570585_511889971_o

A cette occasion, en partenariat avec l’Eurométropole de Strasbourg, le groupe ES (filial d’EDF, grand vainqueur de l’appel d’offre) a présenté les différents aspects positifs de cette chaufferie, mise en service pour la première fois le 18 octobre 2016.

S’ajoutant aux deux centrales géothermiques précédemment inaugurées à Soultz sous foret et Rittershoffen, la centrale de cogénération biomasse s’inscrit dans la logique de la région visant à réduire sa dépendance aux énergies fossiles. Ainsi, cette dernière assure l’approvisionnement du réseau de chaleur urbain de l’Esplanade et de l’Elsau, et permet également d’injecter de l’électricité verte sur le réseau public. A terme, l’objectif serait de pouvoir également connecter les entreprises situées sur le port autonome de Strasbourg au réseau de chaleur fournie.

Pour présenter la centrale en quelques chiffres c’est :

  • Plus de 42 millions d’euros investis, dont 5,5 millions d’euros par la collectivité pour les travaux de raccordement au réseau de l’Esplanade.
  • Un chantier de 17 mois
  • Plus de 4 hectares de surface
  • Un contrat d’exploitation jusqu’à fin 2036
  • une production d’énergie thermique de 112.000 MWh, ce qui équivaut à la consommation d’environ 10.000 logements.
  •  70% des besoins en chaleur de l’Esplanade sont ainsi couverts par des énergies vertes locales
  • Une TVA réduite à 5.5% pour les habitants du quartier de l’Esplanade
  • 70.000 MWh par an seront injectés dans le réseau public d’electricité, soit l’équivalent de la consommation d’environ 14.000 logements.

Concernant son fonctionnement, la centrale est alimentée par des résidus de bois de la branche forestière, à savoir l’équivalent de 110 000 tonnes par an. Le projet se veut également transfrontalier, puisque l’approvisionnement se fait dans un rayon de 100 km, incluant les forêts allemandes. Par ailleurs, son fonctionnement est assuré par 15 salariés et ce en permanence, 7j/7j, 24h/24h, 365j/365j.

Pour conclure, cet investissement présente également de gros avantages environnementaux puisqu’il permet non seulement la réduction de gaz à effet de serre en évitant 40 000 tonnes de rejet de CO2 par an, soit l’équivalent de 25 000 automobiles qui circuleraient en ville par an ; mais aussi, d’améliorer considérablement la qualité de l’air.

En clair, au vu de tous les avantages que représente cette centrale de cogénération biomasse, il ne nous reste plus qu’à lui souhaiter « une très longue vie » !!

LE COMED

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.