La nature au service des énergies renouvelables par la voie du biomimétisme

raspberry-pi-1719220_1920

Image libre de droit: Illustration du lien entre nature et technologique

 Le biomimétisme est une démarche ayant été créée par l’Homme. Elle consiste en la simple observation des caractéristiques uniques que possède la nature pour tenter de les reproduire à l’échelle des technologies humaines. De nombreuses inventions ont été élaborées à partir de certaines particularités que détenait la nature. Celles-ci ont également bénéficié au domaine des énergies renouvelables et pourraient à terme, permettre de voir l’apparition de nouvelles technologies bien plus performantes que celles existant actuellement.

Les origines du biomimétisme

Le terme aurait fait son apparition pour la première fois dans le langage courant grâce à Otto Schmitt, un chercheur américain du XXème siècle. Bien que le mot soit apparu tardivement, l’Homme a toujours tenté d’imiter la nature et de reproduire certaines des qualités qu’elle possédait. Un exemple célèbre et bien connu serait celui de Léonard de Vinci, qui observât au XVème siècle l’anatomie et le vol des oiseaux pour s’en inspirer lorsqu’il réalisait les croquis de ses machines volantes. Il aurait également prononcé ces mots à l’égard de l’un de ses élèves: « Va prendre tes leçons dans la nature, c’est là qu’est notre futur ». Cette citation révèle bien la constance historique avec laquelle l’Homme s’est, au cours des siècles, inspiré de la nature pour améliorer ses conditions de vie et trouver de nouvelles inventions.

L’application du biomimétisme aux énergies renouvelables

A l’ère où l’innovation technologique est prédominante et nécessaire, le XXIème siècle a vu fleurir une multitude d’instituts, de start-up ou grandes multinationales s’orienter vers la compréhension, la création et la commercialisation d’objets ou de procédés s’inspirant de la nature. Le domaine des énergies renouvelables, en pleine expansion actuellement n’a pas échappé au phénomène. Les innovations et les sociétés agissant dans le domaine sont extrêmement diverses et variées. Ces innovations liées au biomimétisme se font selon trois niveaux d’inspiration: la forme, les procédés et la systémique. Chacun de ces niveaux comporte un grand nombre d’exemples dans la pratique:

Pour la forme de l’organisme:

Une entreprise australienne du nom de BioPower Systems en est venue à s’inspirer de la forme et du mouvement de la queue d’un thon pour inventer un système (bioSTREAM) permettant de produire de l’électricité grâce aux courants marins. Cette sorte d’hélice a une capacité de puissance allant de 0,5 à 2Mw et pourrait économiquement être viable.

Vidéo illustratrice: le système bioSTREAM

Au Canada, la WhalePower Corporation a crée des pales d’éoliennes s’inspirant de la forme des nageoires des baleines à bosse. Ces dernières permettent à cette baleine de se mouvoir très rapidement et agilement par rapport à sa taille et sa masse. Des tests ont eu lieu à l’Institut de l’énergie éolienne du Canada (IEEC) et ont permis de démontrer que l’installation de ces nouvelles pales sur des éoliennes permettrait d’augmenter la production d’électricité de 20%.

Pour les procédés présents dans la nature:

L’Agence d’architecture autrichienne Spitterwerk a conçu la façade d’un bâtiment à Hambourg à base de micro-algues. Grâce au procédé de la photosynthèse et à l’énergie solaire, l’énergie thermique dégagée par ces algues est captée et servira à alimenter l’édifice en énergie.

Pour la systémique de la nature:

Il convient préalablement de savoir que dans la nature, les déchets n’existent pas, il n’y a que des ressources qui vont venir servir à d’autres organismes, tout fonctionne en cycles.

Ainsi, la Lyonnaise des eaux a mis au point un projet s’inspirant d’un écosystème pour traiter l’eau et la purifier d’une manière naturelle, via de la phytoépuration, des filtres à sable et de la photo-dégradation par le soleil.

Ces quelques exemples montrent bien que d’une manière générale, l’Homme devrait s’obstiner à observer et comprendre le fonctionnement de la nature, pour y puiser les solutions permettant de relever les défis de demain, plutôt que de s’efforcer à la réduire à néant.

Edouard Lotz

Webographie:

Biomimétisme et énergies renouvelables: la nature comme source d’inspiration

Réseau durable, le biomimétisme

Suez environnement

Les biofaçades des algues

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. La nature au service des énergies renouvelables : la nature est la source des énergies .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *