L’invention du Warka Water règle la problematique d’eau potable dans le monde.

Le Warka water est une structure simple et facile à fabriquer, peut contenir jusqu’à 100 litres d’eau par jour et pourra constituer une source alternative de l’accès à l’eau pour les populations rurales du monde entier. 

moha1

Photo : http://91.68.209.10/bmi/www.ufunk.net/wp-content/uploads/2016/03/Warka-Water-Tower-18.jpg

Une innovation inédite

L’invention du Warka Water revêt une importance vitale pour l’ensemble de l’humanité, car l’accès à l’eau potable parait banal pour certains, mais demeure un luxe pour d’autres. Dans certaines parties du monde, les femmes et les enfants sont constamment confrontés à des difficultés quotidiennes d’accès à l’eau, car sont contraints de marcher sur des dizaines de kilomètres pour pouvoir satisfaire leurs besoins.

En effet, on rappelle que dans les zones rurales de certaines parties du monde (principalement en Amérique Latine, en Asie et en Afrique), la cause principale des mortalités infantiles est le fait d’une absence d’eau de bonne qualité. Ainsi, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’accès à l’eau potable reste un problème majeur. Les estimations portent à plus de 2 milliards de personnes qui n’ont pas accès à l’eau potable et plus d’1 milliard des êtres vivants consommeraient une eau dangereuse pour leur santé.

Une alternative d’accès à l’eau potable

En ce sens, l’OMS après avoir coordonné plusieurs études et recherches destinés à trouver une solution à ce problème, auquel on ne semble trouver comme unique solution que la  construction des infrastructures hydrauliques (puits, robinets, système de pompage d’eau…)  qui nécessitent des investissements extrêmement couteux. D’autant plus qu’on sait que la mobilisation financière destinée à ce genre de projet peuvent parfois prendre du temps et s’étaler sur plusieurs décennies.

C’est finalement l’architecte italien Arturo Vittori qui a trouvé une invention qui va changer la vie de milliards de personnes à travers le monde : la tour Warka Water, dont le nom s’inspire d’un arbre très répandu et connu en Ethiopie. Concrètement, c’est une tour constituée de filets en bambou qu’on trouve largement dans la région du sud de l’Ethiopie.  Ensuite le bambou est mélangé avec des filets en plastique biodégradables pour former une tour, qui capture l’humidité de l’air et apporte une eau consommable. D’autant plus que les procédés de construction de cette tour d’eau ne nécessitent pas d’énormes moyens, ce qui caractérise le plus la dimension sociale et locale de ce projet.

L’importance capital réside également dans le fait que les habitants ruraux peuvent eux-mêmes construire ce genre de tour avec les instruments locaux qui les entourent. Cette première expérimentation a permis de couvrir l’ensemble des zones rurales éthiopiennes en eau potable. Cela est d’autant plus improbable du fait le gouvernement éthiopien peinait à trouver des financements pour démarrer ses projets d’irrigations d’eau depuis des décennies. Après ce succès, plusieurs pays seraient intéressés par cette invention afin de pallier à la défaillance d’accès d’une partie de leurs populations, ce qui espérons va généraliser l’accès de l’eau de bonne qualité à l’ensemble de l’humanité.

 

Sources :

http://citizenpost.fr/2016/04/warka-tower-a-succes-ethiopie-sauver-dautres-populations-rurales/

http://observers.france24.com/fr/20160425-ethiopie-tour-transforme-humidite-eau-potable-climat

http://www.ufunk.net/design/warka-water/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.