Un pas en avant pour la ratification de l’Accord de Paris sur le climat à travers le monde

Neuf mois après la tenue de la COP 21 au Bourget, deux des pays les plus pollueurs (Chine et Etats-Unis) montrent l’exemple en ratifiant l’accord de Paris. A la veille de l’ouverture du sommet du G20 ce 3 septembre, la Chine et les Etats-Unis ont annoncé la ratification dans un communiqué commun.

paau

https://pixabay.com/fr/le-r%C3%A9chauffement-climatique-1494965/

Modalités pour rendre le texte effectif

Pour entrer en vigueur, l’Accord de Paris doit être ratifié par au moins 55 pays représentant 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement planétaire. En effet, l’Accord de Paris, adopté en décembre 2015, a été formellement signé par 175 parties à New York le 22 Avril 2016. Ensuite, chaque pays doit, selon ses propres modalités, ratifier le texte. Sur les 195 pays qui avaient adopté le texte à Paris, 180 pays avaient signé l’Accord en septembre laissant encore un an aux 15 autres pays pour le signer d’ici un an.

L’Accord de Paris entrera en vigueur 30 jours après la ratification du nombre d’Etats requis pour une entrée en application en 2020.

Etat des lieux des ratifications

Au 9 septembre, 27 pays ont déjà ratifié l’accord représentent un peu plus de 39 % des émissions mondiales. En fonction du poids des émissions de GES par pays, des observateurs estiment que 29 pays signataires seront suffisants pour permettre l’entrée en vigueur du texte. L’Inde et la Russie font partie des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre dont la ratification est vivement attendue.

La France, pays hôte, a ratifié l’accord de Paris le 15 juin 2016 alors que de nombreux pays insulaires avaient déjà lancé les démarches au 22 Avril. Ainsi, uniquement la France et la Hongrie (soit 12,1% des émissions mondiales) ont adopté l’accord de Paris. Mais pour que ces ratifications soient prises en compte par les Nations Unies, elles devront être notifiées au Secrétaire général des Nations Unies, dans le cadre d’un dépôt conjoint entre l’Union Européenne et ses 28 Etats membres. Tant que chaque pays membre et le Parlement européen n’auront pas approuvé le texte, la voix des Etats membres ne sera pas comptabilisée parmi les pays qui ont ratifié l’accord sur le climat. Cette procédure prendra du temps car l’Union Européenne est le dernier maillon puisqu’elle ne pourra le ratifier jusqu’une fois que tous ses Etats membres l’auront fait.

Cette Union Européenne est donc à la traîne sur un sujet où pourtant elle s’est toujours positionnée comme fer de lance. Ce retard peut s’expliquer par le manque d’engagement de certains pays comme la Pologne mais cela pourra avoir des retombées économiques néfastes. En effet, ces derniers temps, les pays émergents comme la Chine, l’Afrique du Sud se positionnent fortement pour les énergies renouvelables.

Et plus concrètement :

En effet, les contributions nationales (INDC) rendues pour la COP21 doivent être revues au plus vite. Si elles sont suivies et respectées, de nombreux spécialistes s’accordent à dire qu’elles nous mènent droit vers une élévation de la température moyenne de 3 degrés d’ici 2100. Il faut tout de même rappeler que l’objectif de l’accord est de limiter cette hausse « bien en-deça de 2°C et de s’efforcer de limiter cette augmentation à 1,5°C ». D’autres préconisent la mise en place d’une feuille de route concrète pour que l’Accord de Paris soit réellement effectif.

Pour le moment, il convient donc de saluer la Chine et les Etats-Unis (représentant respectivement 20% et 17.9% des émissions mondiales) engagés dans la démarche. Par ailleurs, Ségolène Royal, en tant que Présidente de la COP21, a applaudi cette «très bonne nouvelle pour la Planète ».
A moins de deux mois de la COP 22 (7 au 18 novembre à Marrakech), l’annonce de l’entrée en vigueur du texte, tant médiatisée, semble pourtant compromise.

Sources :

http://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/cop21/climat-accord-de-paris-la-signature-des-etats-unis-et-de-la-chine-est-un-signal-adresse-au-monde_1810451.html

http://www.wedemain.fr/COP21-Fabius-s-alarme-du-retard-pris-sur-la-ratification-de-l-accord-de-Paris_a2098.html

http://www.lemonde.fr/cop21/1.html

http://climateanalytics.org/hot-topics/ratification-tracker-projections.html

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *