Le plus grand quartier de maisons passives du monde

La Bahnstadt à Heidelberg va devenir le plus grand quartier de maisons passives du monde. Avec 5000 habitants et 7000 emplois tout un nouveau quartier est en construction mais son esprit reste encore celui d’un chantier. Comment peut-on animer des blocs de maisons collectives pour devenir une collectivité vivante ?

joe1

Source : www.rnz.de

Des grands pas ont déjà était fait ces derniers années et la ville de Heidelberg fait des efforts pour consolider son image historique avec la modernité de son tout nouveau quartier. Les habitants de Heidelberg sont fiers que non seulement le château mais aussi tout le centre-ville soient inscrits sur la liste du patrimoine mondial d’UNESCO. Néanmoins Heidelberg est aussi un centre universitaire scientifique et médical et il y a une vraie volonté des habitants d’évoluer avec le temps, notamment en ce qui concerne la protection de l’environnement et du climat.

Le quartier Bahnstadt occupe les anciens terrains de la gare marchande, en friche depuis des décennies. Le terrain est donc assez central, à 10 minutes à vélo de l’ancien centre-ville. Ce nouveau quartier relie déjà 5 quartiers qui étaient auparavant séparées par un terrain vague.

La construction de la Bahnstadt a démarré en 2010 et les premiers habitants ont emménagé en 2012. Ayant vu le développement du quartier dès le début je peux attester que des grands pas vers un vraie quartier vivant ont été réalisés depuis cette naissance du quartier.

Le nouveau cœur du quartier et la première phase de construction sont déjà presque accomplis. Avec le départ consécutif des échafaudages, barrières de chantiers et du gros matériel de construction il ne reste que de donner vie aux habitations et au quartier. Bien que la construction continue encore autour de la zone déjà construite la Bahnstadt commence à prendre vie.

Une fois terminée, la Bahnstadt deviendra le quartier le plus grand au niveau mondial de maisons passives. Tous les immeubles sont construits selon la norme « Passivhaus » et auront un besoin d’énergie de chauffage de moins de 15kWh/m2/an et une consommation totale d’énergie primaire de moins de 120kWh/an/m2. La surface totale du quartier sera de 116 hectare une fois construit.

Bien que les habitants de Heidelberg se plaignent encore de l’inertie du quartier il va surement bientôt faire partie intégrale de la ville une fois que les travaux seront terminés et que des commerces s’y installeront. Même les plus pessimistes des heidelbergois seront convaincu au plus tard quand le nouveau grand cinéma (en maison passive bien sûr) s’y installe pour offrir une nouvelle opportunité de loisirs à toute la ville.

Auteur : Joseph Roseveare

Source : http://heidelberg-bahnstadt.de/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.